Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Dictionnaire raisonné du mobilier français de l'époque Carlovingienne à la Renaissance
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-981608
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-985291
 
DARD 
Ces ilaguettes avec garde circulaire tres-petite, pour ne point 
presenter une saillie genante sur la hanche, et le pommeau de 
meme, en facon de disque, (Folive ou de petites spheres jumelees, 
sont souvent tres-elegantes. Les fourreaux, de velours, sont decores 
d'une forte bague et de garnitures (l'or, d'argent ou de cuivre cisele, 
parfois avec pierreries. La figure 8' donne une de ces (laguettes. 
Le pommeau, compose de deux spheroides tronques, est maintenu 
par une bride qui passe sous une frette et longe la poignee d'ivoire 
ou d'os des deux cotes. Des rivets reunissent les deux branches de 
cette bride a la soie de la lame, laquelle lame est triangulaire. En A, 
est flguree la section sur la bague du fourreau. Cette bague est un 
hexagone et le fourreau est triangulaire. On voit en a a comment les 
bielles dans lesquelles doit passer la chainette de suspension sont 
fixees. Cette bague reposait ainsi jen b sur la hanche et ne ballottait 
point. "Frois garnitures finement ciselees et ajourees reunissent la 
bague superieure aux trois faces du fourreau, qui est termine par une 
tete d'animal. 
Les lames de ces daguettes etaient cannelees et quelquefois ajou- 
rees, ce qui fit supposer, a tort ou a raison, que des substances vene- 
neuses etaient introduites au milieu de ces ajours, afin de rendre 
toute blessure mortelle. Nous croyons qu'il n'y avait la qu'une 
recherche, et ces legendes relatives aux armes empoisonnees ne 
commencent a prendre quelque credit en France qu'a la fln du 
XVI" siecle. L'Italie etait fort renommee pour la fabrication de ces 
petites armes, et les inventaires des XIVÜ et xv" siecles en mentionnent 
de cette provenance, ornees de joyaux, de chainettes, de perles. La 
dague et la daguette se portaient egalement avec l'habit civil (voyez la 
partie des VETEMENTS).   
DARD, s. m. (dards, dart, algier). Cotte arme de main dtait, pen- 
dant Füpoquc carlovingienne et jusque vers le milieu du x11" sibclmunc 
sorte de javelot empenneä : 
Li res Marsilies en fut mult esfreeu, 
Un algier tint ki d'or fut enpenet, 
Fürir l'en volt se n'en fust desturnetf 
De sun algeir ad la hanstc crolläclf. n 
1 Cabinet de l'auteur, dessin de (larneruy. 
2 La Chanson de Roland, st. XXXII. 
H 1bz'd., sL. xxxnl.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.