Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Dictionnaire raisonné du mobilier français de l'époque Carlovingienne à la Renaissance
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-981608
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-984805
CLAVAIN 
"278 
lamelles d'acier rivees; des graves et gcnouilleres garantissent en 
outre les tibias et genoux. Ce chevalier porte une sous-cotte de mailles, 
mais les arriere-bras sont couverts de meme de lamelles d'acier avec 
rondelles sur les epaules. Des cubitieres garantissent les coudes sur 
les manches de mailles. Par-dessus la cotte de mailles est posee une 
cotte (Fetoffe blanche avec bandes rouges brodees d'or et d'argent. 
(les chausses de lamelles etaient houclees par derriere. 
Vers cette epoque aussi, on portait (les hauts et bas-de-chausses 
de peau, avec semis plus ou moins serre de bossettes d'acier en 
maniere de rivets (fig. 5). Dans cet exemple, les bas-de-chausses de 
peau sont renforces par des lanieres longitudinales de meme etoffe, 
avec semis a tetes ornees, de bronze probablement. Les hauts-de- 
chausses, aussi de peau, sont couverts de hossettes hemispheriqties; 
ils tombent au-dessous des poulains ou genouilleres d'acier, et se 
terminent en pointes. Les solerets sont d'acier, avec doublure de 
peau. (le harnais de jambes parait avoir etc particulierement usite en 
Angleterre vers la lin du xiv" siecle; la peau en etait teinte de cou- 
leurs vives et les rivets rlores. Il est rare qu'on trouve ces chausses 
tigurees sur nos monuments francais. Pendant le xv" siecle,en France, 
les hommes d'armes portaient toujours le harnais de jambes complet 
d'acier. 
Quant aux pietons, ils mettaient le plus souvent des chausses de 
peau ou dkätoffe epaisse, ou de toile en double et triple epaisseur, 
avec greves, souliers ou bottines (Iig.  
Ce fantassin, arme d'une vouge, est vetu de chausses de peau avec 
bottines de meme. Des molletieres d'acier, avec cuissots et poulains, 
couvrent les jarrets, le haut des tibias, les genoux et le devant des 
cuisses. Il porte un jacque de mailles et par-dessus une hrigantine 
avec lame d'acier sous les omoplates et petites rondelles de metal. 
La partie superieure de la larigantine qui protege les epaules et les 
omoplates est couverte de velours orange; la partie formant dos- 
siere, de velours vert; la jupette est faite de satin cramoisi. Une boce 
est attachee a la poignee de Pepee. dont le fourreau est couvert de 
velours saumon. Il est coiffe (l'une salade avec couvremuque arti- 
cule. 
CLAVAIN, s. m. Sorte de pblerinc remhourräc couvrant le cou 
jusqu'aux cluviculcs. On posait. 10 rlavain sous le camail, sous le hau- 
1 Manuscr. 
raire. 
Biblioth. 
nation, Quinte-Cures, 
ä Charles le Tdmä- 
trad. franqaise, dädid
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.