Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Dictionnaire raisonné du mobilier français de l'époque Carlovingienne à la Renaissance
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-981608
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-984733
273 
CUAUSSES 
En effet, au commencement du xm" siecle, les chausses de mailles 
sont habituellement lacees derriere les molletsl. 
On lit aussi dans le Romande Gaydon, ces vers : 
Les chauccs lace sus esperons dbrznierf. 
Et plus loin : 
;hauces chance, 
onqucs meillors ne vi3. 
Chances li chaucent blanches 
Le poeme de Gaydon etant du commencement du X1110 siecle, 
l'auteur emploie indifferemment le verbe laser ou chausser, parce 
qu'en effet, a ce moment, on avait des chausses de mailles ou lacees, 
ou passees comme on passe de longs bas. Plus tard, vers le commen- 
cement du XlVc siecle, les chausses de mailles furent reunies a la 
ceinture comme un calegon a pieds (fig. l t), et etaient ainsi de veri- 
tables braies. Les maillons, disposes verticalement de la ceinture en 
haut des cuisses, sont, a partir de ce point jusqu'en bas, ranges hori- 
zontalement. En A, est trace, grandeur cbexecution, lenlacement de 
ces maillons rives a grains d'orge.Les maillons passent sous la plante 
des pieds, et le bas de jambe est fendu de a en b, pour faciliter l'in- 
troduction du pied. 
Ces ehausses ou braies de mailles sont adoptees pendant la premiere 
moitie du XIVÜ siecle, sous les greves que l'on voit apparaitre vers 
1270, etjusqu'au moment ou le harnais de jambes est complote par 
la molletiere d'acier et les cuissots. Des que l'armure des jambes est 
complote, les chausses sont faites de peau, avec partie de mailles au 
defztut des jarrets. 
Merlin de Gordebeuf, dans son petit traite de POrdonnance 
et matiäre des chevaliers erransü, recommande l'ancien harnais, 
et, par consequent, les chausses de mailles. Voici ce qu'il en dit : 
a Item, le harnoys de jambes et de pie, il sera fait des ehausses de 
w maille ou de llandresques destaille pour estre plus agee et mieux 
1 Voyez ArmunE, fig. 13 et 15. 
2 Vers 3099. 
3 Vers 5883. 
4 Vers 6399. 
5 Ancienne collect. de M. le comte de Nieuwverkerke. 
Ü xve sibcle, puhliü par M. Renä de Belleval, Du cosiunze milnfaire des Frangais en 
14116.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.