Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Dictionnaire raisonné du mobilier français de l'époque Carlovingienne à la Renaissance
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-981608
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-984728
CHAUSSES 
9.72 
poses sur la tete d'hommes d'armes montant il l'assaut (fig. 94). 
Ces coiffures, qui donnent evidemment l'origine du morion du XVlc 
siecle, sont portees par des fantassins; mais il semble aussi que 
les hommes d'armes les mettaient pour combattre a pied, ce qu'on 
faisait souvent a cette epoque. En A, on voit comment ce chape] 
formait un veritable toit, les parois laterales de Favantail couvrant 
le bord superieur des hautes spallieres inclinees. Ainsi les projec- 
tiles lances de haut en bas glissaient-ils sur ce triangle de fer. Le 
bacinet, plus lourd, plus genant, ne permettant que difficilement 
de tourner la tete, ne convenait que pour chargera cheval, tandis 
que la salade et le chapel (itaient de bonnes coiffures pour le combat il 
pied. Aussi les hommes d'armes bien equipes avaient-ils, depuis le 
rogne de Charles V jusqukt la fin du regne de Charles VII, trois 
sortes dhabillements de tete : le bacinet, ou, avec l'armure blanche, 
a dater de 1430, Farmet, la salade et le chapel de Montauban ; car 
alors on ne portait plus guere le heaume que dans les tournois, 
et est-il fait mention du chapel de fer dans les combats singuliers : 
a Quand les deux champions furent prests, ils issirent hors de leurs 
a pavillons. Et estoit le chevalier du pas arme ainsi comme toujours 
a avoit accoutume, sans avoir harnas en sa jambe dextre. Et celuy 
a Pitois avoit un harnas de teste qui n'estoit ni bacinet ni salade, 
a mais estoit fait a la semblanee et maniere d'un capel de fer forge et 
u approprie pour ce faire, et avoit une haute baviere, tellement que 
a de son viaire il n'apparoist que les yeux; et, pardessus son harnas 
a avoit vestu sa cotte d'armes; lesquelles estoient ecartelees, le pre- 
u mier quartier d'azur a une croix d'or ancree, le second quartier 
u lozange d'or et d'azur 2.  
CHAUSSES, s. 
les jambes. 
chaumes] 
(chfouces, 
habillement 
de 
mailles 
PÜUF 
Apräs säarma Robers, li dus dcrNormcndie. 
Il alachiä ses cauches, la maile en est tresliu 
Tost isuclement a sa broigne vestie, 
Eh lacha  vert elmc, qui fu l'ais ä Pavie 3. 
xccs lur 
lacha 
nes et Nlomns 
iManuscr. Bibliolh. natiom, Boccace, franqais (1420 environ). 
2 Cflzron. de J. de Lalazn, par C. Chastclain (Choux,- de chron. et nzdnz. 
de France, Buchon, p. 687)  
3 La Conquäte de Jerusalem, chant VU, vers 7246 et suiv., publ. par C. 
ff 1bzd., vers 7310. 
sur fhist. 
liippeau.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.