Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Dictionnaire raisonné du mobilier français de l'époque Carlovingienne à la Renaissance
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-981608
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-984368
BROXGNE 
24-0 
Nous pourrions accumuler les citations; colles-ci sufüsont pour 
domontrer que la broignc est un votomcnt Llcfensif, qui n'est pas le 
hauhert ou cotte de mailles, mais dans la fabrication duquel le for 
outre pour une forte part, sous forme diannelots, de treillis ou do 
rivets. 
j B  
   w V;  W,"  p A  
C    n Wfw)  1m : 
"hf     Wffffiäfwrffffi  l 
" d O J  
N K Ä-K.  QQJÜXQ  Wifw N 30 äliü  C q 11 t 
     
l. 1: o 11 
m 1  
KN   ; A_ 
Dans l'article ARMURE nous avons montre (Iig. 3, 6, 7 et 14) 
quelques-unes des combinaisons relatives 21 ces habillements defen- 
sifs, qui tiennent de la broigne, dest-a-clire qui se composent d'une 
cotte de peau ou de toile en double, en quadruple et meme en huit 
epaisseurs, avec rivets de fer ou de bronze, annelets cousus, ou 
petites plaques de metal formant ecailles. Mais, a ciater du x11" siecle, 
la broigne parait etre le vetement dont nous allons donner la descrip- 
lion. 
Sous la cotte maillee ou le liaubertjazeran, il fallait votir le gam- 
hison, pourpoint de peau ou de toile, rembourre, qui empechait 
les coups portes sur la maille de contusionner le combattant. La 
llroigne tenait lieu {t elle seule de ces deux vetements; (le plus, sa 
fabrication etait moins dispendieuse que nüitait celle du haubort 
jazeran (voy. HAUBEHT); Car les ztnnelets qui faisaient lu LlOfGHSB 
(le lu broigne ifetaient point entrelaces et rives, mais simple- 
ment ranges les uns it cote des autres et maintenus par une forte 
ganse et des coutures. Voici comment on fagonnait la hroigne
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.