Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Dictionnaire raisonné du mobilier français de l'époque Carlovingienne à la Renaissance
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-981608
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-984261
BRIGANI 
VINE 
"230 
dans lepaisseur; et de fait, la briganliniw ou brigandine est un vete- 
ment de guerre derive de la llPOlgWlC ou du gambison, et niest admise. 
dans la forme que nous lui connaissons. que vers la lin du XlVe siecle. 
Plus legere que le corselet, preservant mieux des coups et des traits 
que le haubert, moins chere que ifetaient ces deux sortes d'habille- 
ments, la brigantine fut adoptee non-seulement par les gens de pied, 
mais aussi par les hommes d'armes en bien des cas. Elle couvrait 
entierement le torse, les hanches et souvent les bras, et etait lacee, 
boutonnee ou agrafee par devant ou sur les cotes. La brigantine se 
composait: d'un pourpoint de forte toile ou de peau a Finterieur, et 
d'une enveloppe de velours ou de forte etoffe de soie a Pexterieur, 
avec lames d'acier disposees comme des feuilles de jalousies entre 
les deux etoffes; des rivets maintenaient le tout ensemble. Les tetes 
rondes ou bossettes de ces rivets, dorees ou argentees, ou simple- 
ment etamees ou faites de laiton, eompletaient le vetement, et, etant 
tres-rapprochees, empechaient les coups de taille de couper Petofle. 
Une brigantine bien faite resistait parfaitement aux traits, fleches ou 
carreaux ttarbalete; elle permettait les mouvements du corps et des 
bras, et etait diun prix inferieur a celui des hauberts et corselets, 
ces derniers surtout etant fort chers lorsque l'on commenea a en faire 
usage. 
Des 1395, on voit des gens de pied revetus de larges brigantines a 
manches avec camail (fig. 1)f. 
Ce vetement militaire se rapproche beaucoup du gambison. Il est 
fait de double peau piquee, avec lames d'acier entre deux, et est atta- 
che par devant avec des courroies. Les manches sont bouclees, etant 
trop justes pour etre facilement passees. Un camail de meme faeon 
couvre les epaules. Le chapel de fer affecte une forme peu usitee. Les 
jambes sont armees de genouilleres et de greves.  
Le musee d'artillerie de Paris conserve deux beaux specimens 
de larigantines : l'un date du milieu, l'autre de la {in du xve siecle. 
Le premier (Hg. 2) se compose de lames d'acier, comme il a ete 
dit plus haut, disposees a recouvrement, preservant la poitrine, le 
dos et les hanches. Sur ces lames d'acier etait fixe, a Fexterieur, un 
revetement de velours tres-fort, et 116880115, a Finterieur, une peau 
epaisse ou une toile en double. En A, la brigantine est montree par 
devant, le velours ne recouvrant que la moitie du vetement, pour 
laisser voir les lames d'acier interposees. En B, la brigantine est 
vue par derriere, avec et sans le revetfiment de velours. Le devant 
MHHÜSUF 
Bihlioth 
nation. , T fie-Live, 
is (1395 environ).
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.