Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Dictionnaire raisonné du mobilier français de l'époque Carlovingienne à la Renaissance
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-981608
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-982007
AI L E" 
garniture de l'avant-liras fut suspendue a rellc de Farriere-bras par 
un lacet de soie ou de cuir (tig. 3 1). Habituellement le coude est 
garni, des le xiv" siecle, d'une cuhitiere "l. Mais nous avons choisi 
cet exemple, bien qu'il date de 1430 environ, parce qu'il pre- 
sente une disposition plus ancienne et qui notait plus adoptee alors 
qifacciilentellement. Le manuscrit de la Bihliotlieijue nationale 
(fonds frangais, n" 1997) donne une (lescription tres-exacte de cette 
partie de l'armure 3. Voici ce passage en entier : a Item, lautre 
a faczon ilavant-braz sont lesquelx sont faiz de trois pieces, cest 
a assavoir une piece qui couvre ilepuis la ployeure de la main 
a jusques a trois doiz pres la ployeure du llfäll; et depuis la 
a ployeure du liraz y en a une autre qui vient jusques a liault de la 
fi jointure de lespaulle, a quatre doiz pres. Pardessus lesquelles 
a deux pieces y en a une autre qui couvre le code (cette piece, la 
a cubitiere, manque dans la fig. 3) et la ployeure du braz et partie 
u des autres deux pieces aussi, lesquelles trois pieces tout pareilles 
u tant au braz droit que au hraz senestre; et se atachent avecques 
u ÜgUillCtGS. n 
Dans la figure 3, les ganses avec aiguillettes passent par trois trous 
perces pres du bord superieur de la garniture de Farriere-bras. La 
spalliere est attachee avec une courroie a boucle sous l'aisselle. 
On se servait aussi (Faiguillettes au xve siecle pour attacher les 
jaques. Pour les aiguillettes des ecus et targes, voyez ces articles a la 
partie des JEUX (art. JoUTE). 
AILETTE, s. f. On designe ainsi une pieee d'armure qui, vers la 
seconde moitie du xm" siecle, fut posee sur les epaules de l'homme 
(Farmes, afin de garantir cette partie du corps contre les coups de 
masse que le camail et la cotte de mailles ne protegeaient pas 
suflisamment. Les Heches et carreaux, les coups (Fepee, ne pouvaient 
percer ou entamer une "bonne maille pose-e sur un hauhergeon 
rembourre. Les hommes d'armes prirent donc, pour en venir aux 
mains, outre Fepee, comme arme offensive dans la melee, des 
masses de fer, de plomb ou de bronze, des haches a longs man- 
ches. Lorsqlfun bras vigoureux faisait tomber le poids de ces 
armes sur le heaumc ou le bacinct, il arrivait, le plus souvent, que 
' hlanusnr. Bihliolh. natiom, latin, n" 873 (xve siäcle). 
2 Voyez Cmsrmäru-z. 
3 Voyez Du costume nzililaire des Franpais en 1446, par 
Gdil. 1866. 
Belleval. 
de 
1h11
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.