Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Dictionnaire raisonné du mobilier français de l'époque Carlovingienne à la Renaissance
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-981608
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-983908
BAUDRIER 
194 
Il est evident que le baudrier etant fixe ü la. ceinture au milieu des 
reins et Pepee etant suspendue ä l'un des pans, le tirage etait inegal; 
la ceinture devait tendre in, tourner. Aussi, ä la iin du xnc siecle, n'at- 
tachait-on plus l'arme de main de cette maniere. Les courroies du 
baudrier furent Iixees 51 la ceinture en arriere de la hanche droite, et 
ces courroies, m'as-pendantes, vinrent saisir le fourreau de Pepee 
a  T- f 
   
4e 
grau 
il? 
 
ÜK 
d'une lagon ingenieuse, qui laissait tomber l'arme verticalement le 
long de la cuisse gauche (fig.  En A, l'ensemble du baudrier est 
indique. En B, est tracee la disposition des courroies du baudrier sur 
la partie externe du fourreau, au tiers de Yexecution, et en C sur la 
partie interne. Ces courroies sont, a leur extremite, fendues en deux 
dans la longueur, et chacune de ces lanieres est fendue encore en 
deux. Une des deux premieres moities passe derriere le fourreau, 
l'autre devant, puis les quatre lanieres extremes se croisent et sont 
retenues par des brides de cuir a passees et cousues par (lerriere 
(voy. en  Il en est de meme de l'une et l'autre courroie D et F : le 
baudrier etant depourvti de boucle, il fallait le passer par le haut du 
corps, ce que permettait facilement son developpement. 
Statue fol 
lbale (l 
xnf si 
musde de Niort (voy. 
AnMulu-z,
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.