Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Dictionnaire raisonné du mobilier français de l'époque Carlovingienne à la Renaissance
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-981608
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-983871
191 
maman; 
Il ümit fait SOUVC] 
dütoffe ou de peau 
Il, pclulanl. les xnu ct x1 
L1u'0n nouaiL par devant. 
siL-clcs, 
d'une 
Ianibrc 
Puis a saisi 
xie par le ncu du haudrä 1. 
Floripas prent Rollant 113.1 
le D61 
haudrü 2. 
Ces ceinturons ne se portaient donc point en sautoir comme les 
haudrieis du xvu" siecle, mais autour de la taille. Pendant les xiu", 
ÄlV" et xv" siecles, on les fabriquait de peau de cerf, et ils etaient 
brodes d'or et de soie : a Item, .l. liaudre de cerf, ouvre de soie, ou 
w pris de .XL. s? v; ou bien encore d'etoffe epaisse de soie : 
w Item, pour une aune de sainit, baillie celui jour audit Nicliolas, 
s pour faire fourriaus et renges a espees, 32 s.  n 
a Item, pour une ronge (Fespee, et pour le fourriau fait en lissie 
u (broderie), ouvre a hesletetes, que la Royne donne au Bey? v 
Depuis les Merovingiens, on attachait une certaine importance a 
suspendre Fepee a des ceinturons richement ornes. Beaucoup de 
sepulttires de cette epoque nous ont rendu des boucles de baudrier 
d'un travail precieux, soit de bronze, soit de fer incruste d'argent. 
Ces boucles sont parfois larges et solidement Ilxees aux courroies par 
des rivets.  
Voici (lig. l") une de ces boucles qui n'a pas moins de 17 centi- 
metres de longueur. Lltrdillon n'est pas mobile, mais est iixe par un 
rivet a la patte (voyez le prolil en A). C'est la bielle qui pivote sur 
un axe B. Ces plaques de fer sont richement incrustecs d'argent. 
Souvent les rivets sont de bronze. Iiepee etait suspendue a ces cein- 
turons par un crochet entrant dans un anneau; elle tombait droit 
le long de la cuisse gauche, suivant la mode gauloise, ou encore le 
fourreau etait muni d'une petite bielle avec anneau de cuir, lequel 
passait dans un crochet attache au ceinturon, ainsi que le montre la 
figure 2: A etant le crochet, et B le fourreau de Fepee 7. Cette fagon 
de porter Fepee parait avoir ele adoptee, depuis les temps les plus 
recules, dans les Gaules et chez les populations voisines. 
' Fierabras, vers 2'773 (xme siüclc). 
2 lbicL, vers 2786. 
3 Inventaire des biens nceubles et immeubles de la comtesse 
(1313). 
5 Compte de  de Fleuri (1316). 
 lbid. 
Ü Ancien musäe du chäteau de Conlpiügne. 
7 Fouilles d'Alesia, habilalions lacustres du lac de Blienz. 
Illahaut 
dülrtozl?
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.