Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Dictionnaire raisonné du mobilier français de l'époque Carlovingienne à la Renaissance
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-975758
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-976890
MANCHE 
poignets 
de ünes 
femme, 
contraire, sont presque justes et alleignenl les 
mua). Tr-üs-dälicalemont plissües 0L couvcrles 
teries ou broderies au cou, les chemises de 
(Voy. (11115- 
passemen- 
pendanl le 
äv  
fxfyyÜÄ 
11m 1 H  
z  ' 
f? J 
X119 siäcle, älaienl un vätement assez 
voir des parties, et Ilolalnment les 
hliaul. 
eleguut pour qu'on on laissait 
manches, sous la noue et le 
Pendant le x8 siecle, les femmes portent habituellement des robes 
de dessus avec manches ne tombant qu'au-dessous du coude, mais 
terminees en entonnoir et formant pointe (lig.  Les manches 
sont, suivant la mode d'alors, bordees de passementeries ou de 
broderies. It ne semble pas que cette forme de manches dont le 
patron est trace en A se soit moditiee beaucoup pendant le x10 siecle. 
Toutefois, ces appendices tendent generalement a s'allonger. 
C'est vers 1a [in du x10 siecle que les robes de dessus des femmes 
commencent a etre pourvues de manches d'une longueur demesuree ; 
si bien qu'il fallait nouer Textremite de ces manches pour rainettes 
ne baluyassent pas le sot (lig. 32). Cette robe de dessus est le btiaut 
Mllllllär 
Mzumsr 
Uiblif 
Üihlh 
nation" 
natinu  
Biblia, latin, 613 (W sibclc). 
Cavtular. Virsioncnse (fin du
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.