Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Dictionnaire raisonné du mobilier français de l'époque Carlovingienne à la Renaissance
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-975758
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-976845
INIEIT 
]fIOl'lC'.l' autour des hanches des ceinLures-eelizirpes volumineuses. 
Celle mode etrange est dif-jii criLiquäe par Eustache Desehamps. Ces 
eorsages emienl Lres-ileeolleles par devant elpzir derriere, et ne lais- 
saient jamais voir le haut de lu chemise. IjeliotTe eloil flir-eclement 
placee sur la peau sans velement  de linge. 
C'est  dater du rogne du roi Jeun qu'on voit aussi les hommes 
adopter des vel-ements elroils ajusles fi lu lziille. Ces vetements elaient 
le plus souvenL bonlonnes ou agrafes par devant. (lepenflant, il en 
elait qu'on lagail sur les cotes ou par derriere (voy. Cousin). Vers 
le commencement du xv" siecle, les gens de peu, comme flisziit plus 
tard Sainl-Simon, portaient des corsets on ponrpeinls lres-jusLes 
sur un velemenl de dessous remhouri-e et lace par ilevanl, (fig.  
Celle mode dura n'es-lard cl jusque vers la lin du regnfa de 
Louis XI. 
Les clmusses sultaellaieiu il des aiguillettes ä ce pourfpoinl. dont 
les munchesjustes filment garnies d'un bourrelet fin-dessous des 
eparlles. Celall le costume llabililel des soudards de Pepofjue, sur 
lequel ils enilossaient la lariguntine, le jaeque ou le corselet. 
Les fentes des manches larges des velemenls (le dessous portes 
par les hommes pendant le xre sieele elaient souvent maintenues par 
des lacets, ä travers lesquels on apercevait Felolle de lu chemise 
(Vny. Cousin, Suuixrr). 
LINCEUL, s. m. (sydoiriv, suaire). llilaee (le lin, ile toile ou 
iliälolle de soie, que l'on emplqvail plus purlieulierement fi sauve- 
lilpper les corps avant (le les placer dans la louibe. On ilonnail aussi 
le nom de lineeuls il des draps de lit, et müme i: certains velemenls 
n'es-simples et blancs. 
Dans Flmnemaifre des biens meubles et imufcfubleav de la comtesse 
Milllfllll cPArloisz, on trouve mentionnes : u Deux poires ile grunz 
if lineeulz ilelies, de Loile (le Reins pour Dames, ä [Jurer fi leur re- 
ii levee, dont chacune [JlCCB lenoil xxv. uunes on pris de  lih. H 
Ces Iinceuls elaienl des sortes ile larges peignoirs. 
L'usage dlznvclopper les corps dans des bandelettes de lin date de 
la plus liaule anliquiliä. puisque les momies de lnneieime Egypul 
sont ainsi preparees. 
On sait que les Grecs ainsi que les populations llC lllalie hFlllillBllL 
M5 COYDS: mais les premiers clireliens, qui nlleuiluiirnl la resurree- 
 älanusv 
1 Pillüs 1 
Iäihlioll 
l'air m ü: 
 nalimL. 
du son n 
lhlvtol-inl, 
vvvu Hulmr 
uis- (1440 eux-h 
lois. en 1313.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.