Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Dictionnaire raisonné du mobilier français de l'époque Carlovingienne à la Renaissance
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-975758
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-976777
68 
avec ceinture, ct cet habillement persiste, dans le has peuple, jus- 
r]11"ä1a [in du XIVG siücle (Hg. 8 l). Alors seulement les plis ont dis- 
paru sur la poitrine, la ceinture est lrüs-basse, suivant la IIIOÜÜ du 
7 
k 
 M 
t1 
temps, et la pente tries-courte. Cette juhe est verte; les bas-tie- 
chausses sont rouges et les brodequins (chausses) noirs. Ce varlet 
est coiffe d'un morceau (Petotfe bleu, et il porte de gros gants. 
Lajube des gentilshommes ne subit pas de notables changements 
pendant le xni" siecle: c'est une longue tunique a manches justes, 
avec ceinture, fendue ordinairement par devant et par derriere. 
La partie inferieure devient, sous saint Louis, plus ample c]u'eIle 
ne Fetait au commencement du xmt siecle, et l'on voit parfois ses 
pans releves dans la ceinture, pour ne pas gener la marche ou les 
mouvements violents. Cette habitude, ou du moins la tradition de 
cette habitude de retrousser les pans de la jube ou de la cette dans 
la ceinture, se conserva tres-tard, car, dans le Journal d'un bow- 
geois de Paris sous Charles VI, on lit ce passage: a Mais Dieu, qui 
u scait leschoses abscondees (cachees), regarda en pitie son peuple 
n et esveilla Fortune, qui en soursault se leva comme chose es- 
1 Blnnusrr 
Üihlinlh. 
nation. 
Lnncelot du Lac 
franq.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.