Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Dictionnaire raisonné du mobilier français de l'époque Carlovingienne à la Renaissance
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-975758
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-976665
 57  l JUYAUX j 
epaule a l'autre, habituellement d'une grande richesse 1. Ces chapes 
de eeremonie ayant eie conservees jusque la lin du xve siecle, ce 
mode dattache persista et prit meme des dimensions exagerees 
comme largeur; quelquefois des pendeloques y sont attachees. 
Pendant la premiere partie du regne de Charles VII, lbrfevreric 
tlB fabrication franqaise eut fort a souffrir des malheurs du temps ; 
mais des que ce prince fut rentre a Paris, en 1438, cette industrie 
tlonlmenea par taeenner des bijoux en negligeant la vaisselle fJlülC. 
Cellotltlantsous Louis Xi la joaillerie ne fut guere en honneur. La 
ÜÜUF, a l'instar du prince. affectait la simplicite sur les habits, et 
1'011 sait que le roi, en fait de joyaux de parure, ne portait que de 
Düliles medailles de plomb, ou enseignes, sur son chapel ; par com- 
pensation donnait-il volontiers des chasses aux eglises. Le luxe des 
bijoux reparut Et lavenement de (lharles VIII (fig. 30 f). Cette dame 
est vetue d'une robe rouge a queue, et d'un surcot de velours vert 
Pardessus, a manches courtes et pectoral blanc, sur lequel sont 
seines de tres-riches joyaux. Le surcot est borde, par le bas, de 
901108 et de pierrcries, et ses deux ouvertures laterales. garnies d'or- 
trois, sont hridees par des attaches d'or et de pierreries. Elle tient 
a la main droite des patenotres d'or, et le collier qui serre son cou 
Se compose d'une torsade passant dans des anneaux, a laquelle est 
Suspendu un medaillon d'or avec une grosse pierre. Les larges 
Hlancltes sous le surcot sont faites d'une etotfe n'es-transparente. 
La coiffure est evideinment une fantaisie de l'artiste et ne se retrouve 
pas sur les monuments de cette epoque. Nous atteignons la limite 
dÜÄÜJt-"taillerie frangaetise du moyen age. A dater de ce moment, a la 
511116 des guerres d'ltalie entreprises par Charles VIII et Louis XlI, 
les jÜyflllX italiens deviennent a la mode en France, et remplacent 
IÜ Ülltluterie fort entachee alors du goüt tlamand, ainsi qu'il a 
ete dit plus haut, par suite de lintluence qu'avait acquise la cour 
de Bourgogne, dont nos malheurs n'avaient fait que developpei" la 
richesse 3. (les joyaux italiens meritaient la faveur dont ils allaient 
JOHiP parmi la noblesse frangaise. Venise, Florence surtout, en C0111- 
posaient d'un gent excellent; et si le titre de l'or de ces bijoux 
1 Statue lruuvüc dans les fouilles du lkiglise tFEu : fragments Ltivurs. N'ayez aussi lu 
urucil de (I. A. Stnthal-tt, {fze Monumental Effgies (Loudrcs, 1817), les statues (tu 
suri IV dans In Clhlpellu du  Hurkut; E1 (luuturbury. 
2 Tälpissuriu du lu cathmlrulc du Suus, danu: du la cour (flisthur (1490 cuvirou). 
l'auto la joaillerie du la cour de Hum-gagne citait du la fabrication llamuude. lluud 
Jrtnintunvut fuurnissnil En plus grumlv partie du ces uhjmrts de parure. 
1': 
Il 
rit
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.