Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Dictionnaire raisonné du mobilier français de l'époque Carlovingienne à la Renaissance
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-975758
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-976580
IÜXUXUX 
vülcments; ils oruaient les petits oratoires, olaiem suspendus en 
maniäre do tableaux, et faisaient l'objet de dons gracieux : lol est, 
par exemple, lo joyau dont les comptes de Louis d'0r1oans font 
monlion : 
a Un ymage ilor d'un saint George sur une tertassef d'argent 
t: estnaillee de vert, et au dessoubz d'icelle terrasse a 1:; pilliez d'ar- 
t: gent dore, et entre iceulx pilliors a une dame d'or esmaiilee de 
t: blanc, et un petit mouton; garny le dit ymage, en la targe (du 
w saint George), d'un gros balay (rubis),vni grosses perles, et ail- 
e leurs tant en escharpe, sainture, dyademe et espee (du meme 
a saint) de quinze petits balaiz, un saphirs et XLII perles, que unes 
a que autres pesant xun mares 1 once v esterlins, venduz au plus 
a offrant cc ccc Lxu livres x sols tourn. n Et cet autre : (c 4 juin 139g; 
a N. Gitfart, ortfaivre, reconnoist avoir receu de monseigneur d'0r- 
a leans cinq cent franz d'or pour un joyau d'or, en maniere du chef 
a saiucte Catherine, tenu par deux anges d'or, garni de balais, 
f: saphirs et perles, du pois de trois mares, que monseigneur a fait 
(t acheter pour donner a notre saint pere le Pape?  
On apu voir, dans les citations precedentes, qu'il est question de 
diamants. Et, en effet, le diamant, connu des Vantiquite grecque, 
dont Pline parle et dont tous nos inventaires du moyen age font 
mention, etait mis en oeuvre par les joailliers et taille a l'aide de sa 
propre poussiere l. (Yetait un de ces secrets qui n'avait jamais ete 
perdu, seulement en se contentait de polir les facettes naturelles du 
cristal, ou on le taillait en table; aussi ne produisait-il que peu 
(l'effet, et cependant etait-il tenu en grande estime. Dans les inven- 
taires des xive et xv" siestes, il est fait mention frequemment de dia- 
mants en tables ou en lagon de miroirs, ce qui est tout un: a Un 
w gros diamant plat et ront, en faeon de mirouer, qui souloit estre 
u en un fermait d'or en faeou de rose i.  a Ung gros dyamant, enr 
if faqon de IHlFOLlGF, assiz en un anel d'or, v1 mil livr. t. 5. a  a Ung 
f: grant dyamant rond et plat, en faeon de miroer, en un anel d'or, 
f: prise mil escus. a Pour les diamants polis suivant les facettes les 
plus ordinaires de ce cristal, on les distinguait sous le nom de dia- 
1 Souhasscmcnl. 
2 Louis et Charles dllrldans, par M. A. Chanlpullion-Figcac, 
20, g m. 
3 Voyez, il ce sujet, lc Glossaire et Rdpertoire, Nom-e des dmaux, 
dans les galeries du Miasäe du Louvre, par M. du Lilhordn, 11833. 
4 Comptes voyance (1412). 
 Invent. du Lluc de Barry; (1416). 
C11 nmpullion-Figcav, 
parti 
19 et 
bijoux, etc. 
exposds
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.