Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Dictionnaire raisonné du mobilier français de l'époque Carlovingienne à la Renaissance
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-975758
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-976514
IOYA UX 
que chez nous. En Angleterre uiemr, le gout pour les joyaux tendait 
h Fexageratiou au moment ou les modes anglaises ne furent [ilus 
identiques zivec les modes frangaises,  a partir de la. sc- 
coude moitie du sur siecle. Les luttes politiques contribuer-eut 
ovidemment a marquer de plus en plus cette dillerence. Ce fait 
est notoire, s'il s'agit des armes, par exemple, mais il est Sensible 
aussi s'il s'agit des habits civils. La. j0illll6fll) des veternents anglais 
du xve siecle est autrement riche et chargee que n'est celle de la 
France, et cette joaillerie, qui venait en grande partie d'ltalie. etait 
vendue sur le sol britannique par ce qu'on appelait les Lombards, 
lesquels, outre le metier de bijoutiers, se faisaient preteurs sur gages, 
banquiers au besoin, marchands ilepiees et d'etolTes de Venise, 
de Sicile, de Florence et d'Üricnt. o 
Le goüt pour la joaillerie italienne prit en France avec passion. 
au moment des guerres de Charles VIH, et il faut dire qu'alors cette 
bijouterie etait atlrnirablement belle. Enta comparant a la notre, 
elle avait une superioriffmarcjtiee. Vers la tiu du xv" siecle, la 
joaillerie francaise etait charger: a Fexces de details. elle ctait 
lourde, comme composition, si Iinement execntee qu'elle fait. Puis 
l'influence preponderante de la cour de Bourgogne, jusrjue sous 
Louis XI, avait apporte au gent franqais une modification facheuse. 
Cette cour si riche, si luxueuse, elait quelque peu cntachee du goüt 
flamand, lequel ne se recommandait ni par Felegance, ni par la 
simplicite. Peu a peu Fecole bourguignonne avait pris un ascendant 
considerable dans l'industrie des objets de luxe, par la raison qu'elle 
seule avait pu prosperer pendant la premiere moitie du xvs siecle. 
Les ecrins des seigneurs de la cour de Bourgogne etaient autrement 
bien garnis que n'obtient ceux de la noblesse francaise, en grande 
partie ruinee. 
C'etait dans les fetes, dans les joutes et tournois de la cour de 
Bourgogne que le luxe des habits depassait en richesse ce qui s'el.ait 
fait jusqu'alors. Les gentilshommes paraissaient a ces fetes vetus 
de robes zforfetire-rie, dest-ft-dire faites detollcs precieuses sur 
lesquelles etaient appliques des joyaux et que l'on couvrait de 
broderies d'or semees de perles et de pierreries. 
Le beau style des objets et monuments d'art dus a lintluence des 
premiers des Valois s'etait perdu apres les desastres du commence- 
ment du xv" siecle, ct la cour luxueuse de Bourgogne n'apportait pas 
un discernement aussi delicat dans le choix des reuvres qu'elle t'ai- 
sait eclore on quantite prodigieuse, si bien que, sous Charles Vll et 
Lüuis XI, la fabrication des objets de luxe en France ne tenait plus
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.