Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Dictionnaire raisonné du mobilier français de l'époque Carlovingienne à la Renaissance
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-975758
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-981059
468 
ces compagnons portaient un large manteau de soie a capuchon, 
dont la goule etait termince en pointe par devant, avec deux attaches 
pour la gorge (fig.  Sur la tete etait un petit bonnet rouge on 
noir. avec ganscs de soie pour lc retenir sous le menton. 
Quant aux jeunes gens de la classe moyenne, ils elaient alors vetus 
ainsi que l'indique la figure 31 1'. 
La Ügure 39. represente un jeune gentilhomme, fauconnier B. Il 
est vetu de chausses rouge garance, d'un pourpoint violet noir, avec 
manches darriere-bras et d'avant-bras fendues, brunes, retenues 
par des lacets et laissant bouillonner la chemise blanche. Le pour- 
point. est ouvert par devant, avec larges revers rouges, et laisse voir 
la chemise a bouillons horizontaux sur la poitrine. Les bottes sont 
vert-bouteille avec revers gris, et le bonnet est noir. Une chainc 
d'or est posee sur ses epaules. Il porte a la ceinture, qui est noire 
et or, une petite escarcelle noire avec couteau. 
Si l'on se reporte a nos vetements des dernieres annees du 
xv" siecle, on trouve avec ceux-ci des analogies frappantes. Nous 
adoptons ces manches par fragments rattachees par des aiguillettes, 
qui bientot furent remplacees par des creves; ces pourpoints a re- 
vers, et cette coiffure, et ces bottines, et ces manteaux que l'on 
drapait a sa fantaisie, qu'on laissait pendre negligemment; et cette 
variete de couleurs dans la composition du vetement, et ces che- 
mises se laissant voir sur la poitrine, aux bras, et aussi ces allures 
pittoresques dans la demarche, la pose, la facon d'etre. Ajoutons, 
pour etre vrai, que nos vetements de la fin du xv" siecle temperent 
plutot qu'ils Wexagerent les modes de l'Italie septentrionale; ils 
en prennent la grace. Felegance, mais en y melant quelque chose 
de grave et de contenu qui fait excuser l'imitation. Il n'en fut plus 
de meme vers la tin du XVIE siecle. La cour de Henri III clepassa en 
recherches, en affeterie, FItalie, dont le goüt alors etait outrageuse- 
ment corrompu deja. Ces vers dlitgrippa d'Auhigne en font foi. Il 
s'agit du dernier des Valais : 
r: L'autre fnt mieux inslruicl ä jugev des atours 
u Des pulains (le sa cour, et plus propre aux an 
u Avoir ras le menton, garder la face pasle, 
a Le geste etfämind, l'oeil d'un Sardanapale : 
1 Accudenxia du Vcnise, 
4496, n" 5515 du Catalogne. 
2 Mümc tableau. 
tableau 
rcprdscntant 
place 
Saint-Mal 
icllini 
Histoire 
de sainte Ursnlc, 
environ), 
(Iarpaccio (M975 
du Catalogue.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.