Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Dictionnaire raisonné du mobilier français de l'époque Carlovingienne à la Renaissance
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-975758
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-980889
457 
TOILETTE 
allribues i1 Fecole de la Bomagne et au XIV" sieclei. Ces peintures 
datent evidemment de 1400 environ. L'un de ces tableaux, qui 
represente une noce, montre la fiancee velue d'un de ces amples 
surcols assez semblables a ceux que l'on portait alors en France, 
taille dans un brocarl d'or a grands ramages et fourre de martre 
(Hg. 24). Mais celle demoiselle est coiffee d'un turban dläloffe d'or 
pose sur un serre-tele blanc qui cache entierement la chevelure. Or, 
nous ne voyons guere ce turban adopte en France que vers 4410. 
28 
f] n, V f f   x5  (V, 
       X "WWQÄNFEYYHWWWW 
WÜQÄKIÜII.'ÄFNW  1  Ühkklklvkfiäiäxiähezfikix 
1 1m, 
   f l 
Un gentilhomme represente dans le meme tableau (lig. 92) est 
vetu de chausses rouges, d'un surcot cramoisi avec manches de 
brocart d'or et deux ailes hrodees en or sur le dos, bordure d'or 
et tthermine au bas du vetement. (les surcots a plis reguliers, avec 
jupe descendant au-dessus des genoux, et manches entierement 
tendues par devant et formant entonnoir (fig. 23), se rencontrent 
tres-frequemment dans les peintures italiennes de 1395 a 1410, 
mais no sont admis en France quexceptionnellement et encore avec 
certaines moditications. Les manches n'affectent pas ces formes en 
entonnoir, les jupes n'ont pas la roideur exageree des jupes de ces 
surcots italiens. Les elegants et elegantes cherchaient plutot alors, 
N05  
(latalogxlu
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.