Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Dictionnaire raisonné du mobilier français de l'époque Carlovingienne à la Renaissance
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-975758
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-980601
499 
T 0ILET'l'E 
developpement de l'esprit de solidarite entre les membres gaulois, 
disloques par les gouvernements successifs des Franks. L'inlluence 
consideralale des croisades jeta quelque trouble dans ce travail de la 
nation; mais Pbilippe-Auguste, ayant su profiter bien mieux qu'aucun 
de ses predecesseurs des elemcnts d'unite qu'il avait sous la main, 
laissa en mourant, a la place d'un corps morcele, un pays constitue 
sous une veritable monarchie. Aussi, est-ce a dater de ce regne que 
la France possede une litterature, des arts a elle, et aussi des mite- 
ments qui lui appartiennent en propre et dont les modifications 
ne subissent que bien faiblement les influences etrangeres. 
A ces habits somptueux, charges de broderies, dbrfevrerie et de 
joyaux; a ces robes serrees, genantes; a ces details du costume in- 
spires des usages orientaux qui conviennent si peu a l'allure francaise, 
on voit succeder rapidement, au Xllle siecle, un vetement simple, 
commode, a peu de chose pres commun a toutes les classes, et qui 
tire toute sa valeur de la facon de le porter. On peut dire qu'avec la 
naissance du xiu" siecle, la Gaule francaise se" retrouve, recompose 
une nation ayant ses arts, son industrie, sa litterature, son genie, 
son caractere et ses modes, car tous ces attributs de la civilisation 
vont de pair. Uarchaisme byzantin et la tradition monastique font 
place a Felement civil qui se manifeste dans les vetements comme 
dans les arts, (les le commencement de ce siecle, et se developpe 
rapidement. On cherche la forme la mieux appropriee aux habitudes 
journalieres, comme dans l'architecture  qui est aussi un veto- 
ment  on cherche les procedes de structure les plus rationnels; 
car alors on ne separait pas l'art de l'industrie, on n'en faisait pas un 
objet de luxe pour quelques privilegies, pour une caste isolee du reste 
de la nation, ayant ou pretendant avoir ses mysteres interdits aux pro- 
fanes. Et par cela meme que ce vetement etait approprie au corps, aux 
habitudes ou aux besoins, il etait une des expressions de l'art. 
Puisque, sous notre climat, il est necessaire de couvrir le corps, 
le vetement doit exactement satisfaire a ce besoin. Pour y satisfaire, 
il faut qu'il donne un abri sür, sans gener les mouvements. S'il 
remplit exactement ces deux conditions principales, il est un objet 
d'art. Or, il est peu depoques qui aient satisfait d'une maniere plus 
complete a ces conditions que le xiuesiecle, s'il estadmis, toutefois, que 
l'on ne saurait se promener a peu pres nus dans les rues. Personne 
ne se refuse a reconnaitre que le nu  quand le sujet est bien bati 
 ne soit la plus complete expression du beau, pour nous autres 
humains; mais, puisqu'il est utile, urgent, de couvrir ce nu, et que 
nous sommes, nous, Europeens, dans la necessite de le couvrir,
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.