Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Dictionnaire raisonné du mobilier français de l'époque Carlovingienne à la Renaissance
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-975758
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-979693
w" 
3,;   
fig; l 
 X6 
 "VÜNLJ" 
ÄIEÄÜKÄUO  
m 
 A 
Mp2], 
mctlait 
faite de 
Par-dessus les souliers A, faits (Fälzoffe le plus souvent, on 
des galoches ou des patins pour sortir, dont la sfnnelle ümiL 
cuir lräs-äpais ou mäme de piäces de bois articuläes. 
SOUTANE, s. f. On clesignait ainsi toute longue tunique l portee par 
les deux sexes. Ce n'est que depuis le xve siecle que le mot soutane a 
etc applique specialement a la robe que portent habituellement les 
prctrcs et qu'ils ne doivent pas quitter. 
On sait qu'a Rome, jusqu'aux derniers des Antonins, le vetement 
long porte par les hommes etait considere comme la marque d'une 
vie molle et dissolue. Les premiers Peres de PEglise chreticnne 
selevbrent avec force contre l'usage de porter des robes longues, et 
ne voulaient pas que les personnes revetues d'un caractere sacre 
fussent habilleos autrement que le commun des üdeles. Tertullien 
recommande l'habit court et serre, et considerc la robe longue 
comme incommode et ridicule. Saint Glement (PAIeXandrie a dit 
expressement que le moyen de se rapprocher de Dieu n'est pas de 
Sotanum, sublnneuzzz. 
Prelnier rehapitrn du Illl 
Pdfiagogue
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.