Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Dictionnaire raisonné du mobilier français de l'époque Carlovingienne à la Renaissance
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-975758
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-979486
319 
SCICAU 
ung saphir entaille 51 ung LR? cnvironnä de {leurs de lys,  
l'autre a ung saphir ouquel a enlaillä ung Roy ä cheval armoyä 
France l. D Etc. 
Met 
de 
Le scel elait afferent ii toute possession feodale; les abbayes, les 
chapitres des calhedrales avaient leurs sceaux. Puis bientot, c'est- 
ä-dire vers la lin du X1110 siecle, les corporations eurent aussi le 
leur, bien qu'elles neussent aucun droit feodal. A plus forte 
raison, les communes, en obtenant des chartes dellrancliissement, 
eurent-elles aussi leur scel. Mais dejä, ou.x111" siecle, il nWL-Lait guere 
de bourgeois ct de clerc qui n'eut son soel prive. 
Dans le Dict du miracle de Tlläüpllilü, du poätc Rulebeuf, 
le moine  
rstc Icllrc. 
Il reste un grand nombre de sceaux du moyen age, ou au moins 
leurs empreintes sur cire. Il en est qui sont tries-remarquables comme 
gravure et composition. 
Nous citerons les grands sceaux de saint Louis, de Philippe le Hardi, 
de sa femme Marie de Brabant; ceux de Louis X, de Philippe V, de 
Philippe VI, de Jeanne sa femme, de Jean le Bon, de Charles V et de 
Charles VI. (les princes sont represeutes assis sur des trones riche- 
ment ornes de tetes de lion, d'aigle, de levrier.  
Si, a dater de Philippe-Auguste, les grands sceaux des rois de 
France representent invariablement ces princes assis, tenant la tleur 
de lis ou le sceptre de la main droite, les sceaux des reines montrent 
celles-ci debout, et ceux des enfants de France ou des princes du 
sang, a cheval et armes de toutes pieces. Parmi ces derniers, il en 
est de fort remarquables, comme dessin et gravure, et qui donnent 
les plus precieux renseignements sur le vetement militaire du moyen 
age. On trouve des moulages de la plupart de ces sceaux dans le 
commerce 2. 
Gharlemagne avait pour scel une pierre gravee antique, represen- 
tant une lele de Jupiter Serapis, el, un autre cachet montrant une 
tele de prolil, barbuc ct lauree, qui parait avoir eie grave-e de son 
temps. Le sceau de Henri I" est le premier qui represente le roi assis, 
tenant une lleur dans la main droite et une hasle dans la gauche 
(voy. Scmfrma). 
2 VQyÜZ 
Träsor" 
11e numismatique et rie giyptique.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.