Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Dictionnaire raisonné du mobilier français de l'époque Carlovingienne à la Renaissance
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-975758
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-979169
291 
principaux officiers, fitaient armes a blanc, (Yest-it-ilire revetus (l'ar- 
rnures completes, polies, les chevaux richement housses de velours; 
mais Juvenal des Ursins, en sa qualite de chancelier de France, 
a estoit vestu en habit royal : c'est assavoir, ayant le manteau, la 
u robe et le chapeau (Pescarlate vermeil, fourre de menu vair, et 
a portant sur chacune de ses epaules trois rubans d'or, et trois 
a pour-fils de laitices l. v) 
Les dames nobles portaient alors, independamment du grand 
surcot de ceremonie (voyez Saucer), des robes parees de diverses 
formes, les unes avec ceinture, les autres sans ceinture. Ces robes 
avec ceinture (fig. 48 2) etaient tres-decollctees devant et derriere, 
avec manches passablement justes a Parriere-bras et säilargissant un 
peu aux poignets, terminees par de larges parements de fourrure. 
Sur les epaules apparaissaient egalement des revers de fourrure. 
La ceinture etait tres-large et la taille assez haute. La jupe, deme- 
suremcnl large, se terminait par une ample traine. Il fallait une 
grande habitude de porter ces robes pour pouvoir faire quelques pas 
sans tomber, car alors les dames n'isolaient pas les jupes par des 
paniers, cages ou jupons empeses. Au contraire, ces robes etoffees 
devaient suivre les formes du corps. Elles paraissent faites de soie, 
velours, satin ou cendale, equivalant a notre gros de Naples. (telle-ci 
est rose. Les dames a la mode cherchaient alors a montrer une 
poitrine grcslette, les epaules basses, le cou long et la taille haute 
et tres-tine; les arriere-bras delicats et bien detaches; le ventre 
saillant, le front haut et parfaitement uni. Conte que conte, il fallait 
se rapprocher de ce type, et malheur a celles dont la poitrine deve- 
loppee, les epaules larges et le cou court, ne pouvaient s'accom- 
moder de cette toilette qui ne convenait qu'a de tres-jeunes femmes. 
La figure 493 montre la meme robe de clos, mais avec une autre 
coiffure (Fescoffion a cornes). Le corsage, dejit passablement deeol- 
lete, mais qui laissait paraitre, a la hauteur des seins, les bords d'un 
corset (Fetoffe, habituellement de couleur sombre, etait eehancre 
suivant une courbure, par derriere, presque jusqifa la ceinture. 
Celle-ci etait retenue par une boucle posterieure. La jupe, froncee 
sous la ceinture, a la hauteur des reins, tombait en larges plis se 
terminant en longue traine. 
Cette derniere robe est bleue avec dessins d'or. La ceinture est 
1 Bandes 
f Collcnt. 
3 Biblioth 
Etroitcs (Hxerxninc.  Jean (llmrlicr 
de M. le rmnlu de Nifsuwcrkerkc. 
 nalion,. [Hisse], lutin (M230), 
Chr-on, 
de Charles V11, 
vhap.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.