Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Dictionnaire raisonné du mobilier français de l'époque Carlovingienne à la Renaissance
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-975758
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-978986
273 
ROBE 
u entre vous et moy qu'il n'en sache rien, qu'il ne se hontoie; pour 
w Dieu faictes avec luy si sagement et secretemenl qu'il nüapergoive 
a de notre secret. Ainsi fu promis et jure. Jeanne la Quentine s'en 
u parti et sagement envoya ce qu'elle avoi-t promis.  
Thomas, venant voir le soir sa maitresse, n'est pas peu surpris de 
la chere qu'on lui fait : bon lit, bon feu, chemises fraiches, chausses 
et pantoufles a l'avenant. Pensif, il s'en va le matin a la messe, sui- 
33 
il  
  r)? I]! 
a M 
l) M  
  fi"  
ffyw   i 5',  
i:  f"  if 
Ük  j fxxkxx 
Vant son habitude, puis retourne au logis de la demoiselle et lui 
fait une scene, Faccablanl de reproches sur ce que, en deux jours, de 
Pauvre qu'il l'avait laissee, elle ne pouvait s'etre enrichie sans 
honte. La pauvre iille ainsi accusee, comprenant que toutes les 
raisons qu'elle invenlerait ne pourraient convaincre son amant, lui 
avoue toute la verite. 
(i Lors vint le dit Thomas tout honteux en son hostel et plus pensif 
K que devant, mais un seul mol ne dist ä la dicte Jehanne sa femme, 
Iv.  35
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.