Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Dictionnaire raisonné du mobilier français de l'époque Carlovingienne à la Renaissance
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-975758
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-976256
JOYAUX 
22 
fragiles, ils ont facilement disparu, eL nos 
voir que de träs-rares ächantillons; (Faut 
ainsi que nous l'avons dit, on n'abusail pas 
munis civils. 
collections n'en laissent 
ant qu':'1 cette (zpoque, 
des joyaux sur les volo- 
Toutefois on appliquait encore, sur les passementeries et ctoffes. 
des ornements dfor ou de vermeil, pour decorer les eneolures de 
robes, les bordures de manteaux et les ceintures, ainsi que cela 
etait si frequemmcnt pratique pendant le siocle precedent. Mais 
ces applications etaient tres-legeres, et n'avaient pas l'aspect severe 
et monumental que le xn" siecle leur avait donne. Des debris trouves 
dans des tombes et les monuments figures montrent que ces" ap- 
plications ne consistaient qu'en des feuilles de metal tres-minccs, 
decorees a Fetampe, et que l'on cousait aux bordures ou sur les 
pleins des vetements. Ce nketait qu'un paillon epais et etampe qui 
prenait des reflets plus vifs que ne le peut faire la broderie ou le 
brochage, et qui convenait aux vetements de cercmonie destines 
a produire de l'effet a grande distance. 
Les ämaux cloisonnes ou colores entraient aussi dans la fabrica- 
tion des joyaux, et notamment de ceux adoptes par le liant cierge. 
Mais l'aspect dur et froid de ces bijoux ne convenait que mediocre- 
ment aux parures civiles, tandis qu'il s'associent aux armures et 
harnais de guerre. 
Apres la mort de saint Louis, le goüt des joyaux prit dans la 
noblesse un grand developpement et ne fit que croitre pendant le 
cours du xiv" siecle. Le nord de PItalie en fabriquait beaucoup; les 
joailliers francais ne resterent pas en arriere, et les rapports de la 
cour de France avec le nord de FEspagne et la Lombardie, de 1290 
a 1390, ne tirent que propager le goüt pour ce genre de luxe, qui 
setendit bientot a la bourgeoisie, et contre lequel de nombreux edits 
royaux resterent impuissants. On constate, en examinant les minia- 
tures des manuscrits dues a des artistes italiens, au commencement 
du xlv" siecle, combien l'habitude de porter des joyaux sur les vete- 
ments civils etait rcpandue dans la pcninsulo, alors que chez nous
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.