Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Dictionnaire raisonné du mobilier français de l'époque Carlovingienne à la Renaissance
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-975758
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-978492
ROBE 
228 
profite, donc ce n'est pas a moi  qui s'adresse ce reproche. Qui ne 
sait que la cite 1 a ete, entre toutes, le foyer cles emeutes, le prin- 
cipe de l'esprit clunsubordination et qu'ainsi a-t-elle englouti tout 
cet argent dont tu parles; qu'elle a aie le gouffre ou se sont aliimes 
Pepargne du pays et les fruits tlll travail des honnetes gens. L'esprit 
de sa ifanite et de son orgueil, sepanchant hors de son enceinte, 
a repandu partout le venin de la setlition et l'exemple ale la plus 
inhumaine tyrannie. Voila les veritzihles causes cle tes murmures et 
de ton impatience. Voila les dissolutions que tu nous reproches pour 
pallier les exces de paroles dont nous avons vu les tristes effets. Tu 
feleves contre Fexces des depenses, la legerele et les folies de quel- 
ques jeunes gentilshommes; mais tu n'as pas une parole amere a 
jeter sur Peffusion du sang humain et les cleloyautes qui ont souille 
le sanctuaire de la justice et montre la voie ä toutes les abomina- 
tions. Tu accuses la jeunesse de trop aimer les plaisirs, mais 
tu excuses et soutiens les trahisons et les conspirations ourdies 
dans tes murs. De ton erreur et des fautes des partis que tu as 
soutenus, tu ne peux etre excuse, puisque ceux qui, la loi a 
la main, essayaient de vaincre ton obstination, etaient mis a mort 
par toi, sans avoir ete juges. Je m'en rapporte a cet egard avec 
pitblicurs du, dire"... a A ces severes et trop justes rocrimina- 
tions, qui pourraient si bien s'appliquer aux tristes evenemenls 
dont nous avons ete les temoins, le Chevalier ajoute encore: 
u Et si tu veux que je reponde a tes accusations touchant les 
places abandonnees sans avoir ete clefendues, n'y a-t-il point aussi 
de ces places qui se sont defendues a outrance sans espoir d'aire 
seeourues?La guerre est melee cle belles actions et de fautes, mais 
je ne sache pas qu'on ait recompense les preniieres et puni les 
secondes. Et s'il y a honte, qui plus en doit rougir, ou de ceux qui 
faillent a defendre les postes qui leur sont coniies, ou de ceux qui 
faillent a les secourir   a 
Ce ne sontjamais les remontrances de quelques esprits sages qui 
parviennent E1 corriger les abus, mais une longue serie tfepreuves et 
de miseres. On estimait fort Alain Ghartier comme poäte patriote, 
mais on suivait peu ses avis, et la cour de Charles Vll net-ait guere 
moins luxueuse, maigre le maiheur des temps, que celle de son 
predecesseur. Ce ne fut que sous Louis XI que les vetements des 
hommes et des lemmes zulopterent des formes moins extravagantes, 
Il s'agit du Paris. 
Alain Chartier, Quadrilogue fnuectif.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.