Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Dictionnaire raisonné du mobilier français de l'époque Carlovingienne à la Renaissance
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-975758
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-978427
221 
ROBE 
apparence, comme letaient un cavalier ct une dame sons Francois l". 
Ces ilifferences physiques dependent des modes, ou, pour parler plus 
correctement, des types physiques qui s'allient le mieux avec cha- 
cune des modes, et qui imposent ainsi, jusqu'i1 un certain point, leur 
port, leur facon d'etre a tous. 
S'il est de mode de porter les tailles cotirles, les gens qui ont la 
taille longue font tout pour corriger ce defatit relatif, ety arrivent, 
jusqu'it un certain point. Certes ils n'ont point la grace dans leurs 
mouvements, que l'on trouve chez ceux qui, naturellement, sont faits 
pour la mode reguante; mais avec de Fetude et l'imitation de ce qui 
est considere comme beau et bien, ils atteignent a peu pros le 
resultat cherche. 
Aussi, en etudiant les vetements de chaque epoque, ne suflit-il 
pas de connaitre leur coupe, mais aussi le type physique qui corres- 
pond a chaque mode. C'est ce qu'on pourrait appeler la physiologie 
du costume. Etude moins futile qu'on ne ponrraitle supposer, en 
ce qu'elle est le corollaire de celle des moeurs, des goüts d'une epoque. 
On conviendra facilement qu'un vetement porte journellement ne 
peut manquer d'exercer une influence sur le physique ; d'autant que, 
parmi tous les etres animes et clones d'une certaine dose d'intel- 
ligence, l'homme est certainement celui dont la nature physique se 
modifie le plus facilement sous l'influence des conditions qu'on lui 
impose pendant la croissance, et menue lorsqu'elle a pris son entier 
developpement. Il n'est pas besoin de demontrer, pensons-nous, 
que l'habitude des corsets tres-serres au-dessus des hanches, prise 
par les femmes (les l'enfance, modifie la position des fausses cotes 
et, par suite, des intestins qu'elles pretegent, et que des genera- 
tions peuvent ainsi, par une sorte de selection, presenter des types 
ne ressemblant gilere aux statues grecques. Celte habitude de serrer 
la taille des femmes a une consequence physique plus importante 
encore peut-etre; elle fait devaler les epaules en forcant les cotes 
a s'abaisser laleralement. Aussi voit-on apres les modes qui ont 
Commence a serrer la taille des femmes au-dessus des hanches, les 
generations suivantes montrer des epaules tres-hasses. Survient-il 
d'autres modes, consistant a placer les ceintures tres-haut ou a ne 
les point serrer, on voit les epaules des femmes reprendre leur 
DOSition normale. Pour les hommes, l'habitude de porter des vete- 
ments longs ou courts a sur leur "physique une influence mar- 
quee. Sent-ce des robes que portent les hommes, ils marchent sur 
les hanches, les jambes ouvertes, les pieds en dehors, car il" faut 
soutenir ces plis d'etoffe tombante; la poitrine est plate et l'ab-
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.