Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Dictionnaire raisonné du mobilier français de l'époque Carlovingienne à la Renaissance
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-975758
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-978394
R ODE 
218 
äperons doräs, et celui-ci, reprenant cheval, äpervier et chiens, s'en 
retourne chez lui bon pas.  
Vers midi, 1e mari säävt-ille et n'a rien de plus prcssä que de 
demander ä son äcuyer la belle robe vermeille que son beau-frärc 
lui a laissäe. Uücuyer ne sait ce qu'il veut dire. La femme, inter- 
rogäe, joue Pätonnement : 
et chiens, s'en 
Lors prist la clanlu ä regarder 
Son seigneur, et se li a dit, 
Biaus sire, se Diex vous aTt (w 
01' me dites, se vous volez, 
Quele robe vous demandez ; 
Avez-vous donc rohe achgtdu, 
011 se vous l'avez empruntera 
De 1h oü vous avez cstd, 
Quele est-ale, est-ale a estü 2' 
 Je veux, repond le mari, cette belle robe que m'a donnee votre 
frere; il m'a ainsi montre son amiiie, et je tiens a me parer de ses 
dons.  Quelle idee vous vient a l'esprit? reprend la dame. Voulez- 
vous donc passer pour un menestrel et vous avilir ainsi? Il n'appar- 
tient pas aux personnes de votre sorte de porter des habits s'ils ne 
sont neufs ; cela est bon pour les jongleurs qui regoivent des robes 
des chevaliers. Devez-vous donc porter robes qui ne soient faites 
pour vous et a votre mesure?  Le sire n'en cherche pas moins la 
robe, mais rien ne trouve, non plus que son eeuyer.  Llependant, dit 
le mari a la dame, quandje suis ce matin arrive, j'ai trouve ceans un 
palefroi, un epervier et deux chiens laisses, disiez-vous, par votre 
frere pour moi ?   
(c Sire, (iit-cle, par sainLPcrc, 
(c Il a bien deux mois et demi, 
u Ou plus, que mon frcrc ne vi; 
u Et s'il cstoit ci oroudmil, 
u Ne voudroit-il 011 nul endroit 
mQlfcn vosh-u dos fust cuxhuluc 
u Robe que il eust vestue ; 
1- Ce däust dire uns fols, uns yvres. 
w Jä vaut plus de quaLPc-vixzgl. livres 
f- La graut rente que vous avez, 
 Et la terre que vous tenez; 
u Quercz robe ä voskrc talant, 
u Et palefroi bel et anlhlant, 
u Qui souef vous port Famhhjuru : 
1- Du vous ne sai dire mesure,
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.