Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Dictionnaire raisonné du mobilier français de l'époque Carlovingienne à la Renaissance
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-975758
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-978375
ROBE 
1115 
composait la garde-robe d'un grand personnage, etoffes, vetemenls, 
meubles meme, armes, etc. Le mot reba (italien) a conserve la 
meme signification. Les chambellans avaient la garde de ces robes, 
detait 1a une de leurs fonctions les plus importantes. 
Les robes etaient coupees et fagonnecs, pour les hommes comme 
pourles femmes nobles, habituellement par des tailleurs. Pour se 
vetir, on avait donc recours aux chanssetiers, qui fournissaient les 
objets de tricot, bas-de-chausses et llülliS-Ciü-CiliitlSäüS; aux tailleurs, 
qui coupaicnt et faisaient coudre les habits sur mesure, car il 
{liait malseant de porter des habits qui ifetaient point tailles pour 
soi;  aux fabricants de chapels, qui faconnaient les coiffures, et 
aux corclonniers pour les chaussures. On achetait les eloffes et four- 
rures, et on les livrait aux tailleurs; cela prenait beaucoup de 
temps a ceux qui voulaient etre bien mis. Aussi, la toilette etait-clle 
une grosse affaire. Les dames nobles avaient aussi dans leurs Cilft- 
{eaux des ateliers ou l'on faconnait les veteinents. et GiIGS-IHÜHIES, 
ainsi que les tlamoiselles de leur suite, employaient leurs loisirs 
a broder des etoffes, a tisser du lin, du chanvre, de la laine et de 
la soie, pour leurs vetements et ceux de leurs seigneurs. 
Au sujet des robes faites sur mesure, un conte de la fin du 
X1118 siecle 1 donne de curieux details de mileurs. La femme ifun 
riche vavasseur avait pour amant un chevalier qui demeurait a deux 
lieues et demie du logis de la dame, ainsi que l'affirme le conteur. 
Le vavassenr ayant a Senlis certaine affaire, la dame le fait savoir au 
chevalier, lequel s'empresse de se mettre en chemin : 
Robe (Yescarlate novclo 
A vcshu ferrais d'hcr1niuc._ 
(lame bachelier- s'achemine, 
Qui zunnrs metcnt en effroi ; 
lälontcz est sur son pnlcfrni, 
Ses espernns dorez chauciez, 
Mbs por le chant ert dcschaurficz, 
Et priat sou csprcvim- 11m6, 
Que il nxdisnxc ot mud, 
Et mains deux (zhiends pctiz, 
(lmfcsloicnt trcsluz fetiv. 
l'or fore aus chaus saillir l'aime (Yalul 
nette). 
Ainsi äquipär, le chevalier arrive au logis de la dame qu"il croit 
tmuver Faltendant; mais personne pour le recevoir. Il met son 
ä la robe vermeille, 
chevalier 
vazaxm,
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.