Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Dictionnaire raisonné du mobilier français de l'époque Carlovingienne à la Renaissance
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-975758
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-978350
2-14 
triue des eveques. Ce bijou consistait "en une plaque d'or carrera, sur 
laquelle etaient enchässees douze pierres precieuses qui represen- 
talent les douze tribus cPIsrael. 
Guillaume de Poitiers, dans la Vie de Guillaume le Conquäraint, 
rapporte que Peveque de Lizieux, Hugues, a portait sur ses habits 
"a le rational n. 
La statue de saint Sixte, premier eveque de Reims, posee sur le 
trumeau de la porte centrale du transsept nord de cette catheclrale 
(1230 environ), est ornee, sur la chasuble, du rational (tig. i). Il n'y a 
donc pas ä douter que ce joyau mystique niait ete admis par le haut 
cierge catholique pendant le moyen äge. 
ROBE, s. f. (reube, TOMÜB). Ce mot designe tout un vetemcnt 
complet, depuis la chemise jusqu'au surcot, au pelicon et manteau ; 
mais, en bien des cas, l'une des parties de l'habillement, et alors il 
ne s'applique qu'aux vetements longs. On appelait coupear de robes, 
les tailleurs l, et ceuxei fournissaient un vetement complet com- 
pose de plusieurs pieces : chemise, jupe, cotte, bliaut, pelicou, 
surcot, manteau. Les chemises sont designees par rolma lingiae, 
c robes linges 2 n; les vetements de deuil, par c: robes de corps  : 
 (c Que nul diceluy mestier (de tailleur) ne puist ouvrer au samedi 
u puis chandelles allumees..., excepte la bezongue de noz seigneurs 
a et de nos dzunes les royaux; et robes de corps et de nopces i".  
Les inventaires fournissent maint exemple de la signification gens- 
rale qu'on donnait au mot robe au XIVÜ siecle: a Pour une robe tle 
c drap {d'or de Turquie, de 3 garnemenz, qu'elle vesti (la reine) le 
a jour du couronnement, en laquelle il ot une fourreure a seurcot 
f: tenant 240 ventres, valent '14 l. v  a Pour une robe de pers de 
c 5 garnemenz, qu'elle vesti lendemain du sacre, en laquelle il ot 
u 3 fourreures de menuver pour les E! seurcos et pour le cors de la 
c chappe, tenans 226 ventres chascune, et pour unes manches de 
c chappc tenant 900 ventres, et pour le chaperon tenant l04 ventres. 
a Item, l mantel de menuver tenant 350 ventres, et pour les 
f: manches du seurcot clos 48 ventres, et pour pourfiller l? ventres. 
a Somme de ceste robe, 1392 ventres, valent Sfl l. 4 s.  n  
f-  Une robe 3 garnemens pour le roy, cote, seurcot, housse, cha- 
1 a Hobarum scisur. v 
1 4239. Voy. du ljangc, Roba. 
U Ordunu. des rois de France, statuts, 11387. 
'f Comptes de Geuffroz" 11e 
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.