Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Dictionnaire raisonné du mobilier français de l'époque Carlovingienne à la Renaissance
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-975758
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-976161
IÜYAUX 
Jusqu'aux croisades, tout ce qui etait motif de parure, etoffes 
Precieuses et bijoux, faisait l'objet d'un commerce important. Les 
Lombards, dest-a-tlireles Venitiens, qui faisaient a peu pres seuls le 
tratie avec l'0ricnt, possedziient des comptoirs dans tout l'Occidcnt_ 
et particulierement en France et en Angleterre. Les oxpeditiotis en 
Terre sainte, les rapports plus directs des Occidentaux avec Constan- 
tinople et la Syrie, ne firent que developper le goüt pour les objets 
de provenance orientale; mais en memc temps l'industrie occiden- 
tale s'empara de ces modeles pour fabriquer a son tour quantite de 
ces objets plus ou moins inspires de l'art oriental. Les Venitiens 
Ineme fabriquaient beaucoup d'etoti'es et de bijoux depuis long- 
temps, imitant la facture orientale et qu'ils vendaient comme de 
cette provenance. 
L'art de Ineler les perles et meme les pierres precienses aux tissus 
d'or et de soie etait une des industries les plus rcpandues en Orient 
des Fantiquite, et les debouches occidentaux ne faisaient que donner 
Un nouvel aliment a cette industrie. 
Nous possedons encore quelques tissus de provenance orientale 
Hlcles de perles qui datent des x18 et xue siecles, et les monuments 
Ügllres de cette derniere epoque nous montrent combien l'usage des 
jÜYHux s'etait repantlu dans la noblesse francaise. (Petaient des pas- 
Sfllnenteries semees de pierres, des agrafes de grande dimension 
Üll d'une extreme richesse, des fermoirs, des ceintures, des cercles et 
Cütlronnes, des pendeloques, cassolettes, et quantite de menus objets 
QUE nous n'aurions pas a detailler ici, puisqu'ils trouvent leur place 
flans les articles de ce dictionnaire, s'il n'y avait pas quelque interet 
ä montrer les transformations gencrales que subit la mode des 
l0yaux. C'est donc a ce point de vue seulement que nous nous occu- 
Dorons de cette partie importante de la parure de nos aieux. Le 
Sont tout oriental encore des bijoux de toilette vers le milieu du 
xue siecle, se transforme peu a peu vers la fin de ce siecle et prend 
11H oaractere tout occidental pendant le X111", caractere qu'il ne perd 
P1118 jusque fepoque de la renaissance. 
Venise ne cessa cependant de fabriquer des joyaux qu'elle vendit 
lülljours en Occident; mais, en industriels intelligents, les Venitiens 
cesserent d'imiter les objets de provenance orientale a Fepoque ou 
la mode de ces objets disparut, et se conformerent au gont nouveau. 
US n'en continuerent pas moins a produire avec une superiorite 
mflfquee toutes ces futilites precieuses, si eheres en tout temps aux 
Classes elevces et riches. 
(l'est ainsi qu'il une epoqtie relativement recente (xvn sieclc), ou
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.