Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Dictionnaire raisonné du mobilier français de l'époque Carlovingienne à la Renaissance
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-975758
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-977852
164 
Le pallie-ut rotatunt, ou paille roc, suivant la. designation fran- 
caise, et dont il est souvent mention, est le manteau semi-circulaire 
(voy. lllxxraxu), mais plus communement appele mental. En effet, il 
n'est pas question, dans les textes, de mante! rue, puisque le mot 
mental s'entend comme manteau semi-circulaire ou plus que semi- 
circulaire. Uepithete rae, appliquee aux mots poile, giaillc, designe 
une exception a la regle, qui etait que le paile ou pallium füt qua- 
drangulaire.  
Le pallium fut toujours considere comme le manteau indiquant la 
plus haute (lignite. En France comme en Angleterre, cetait le palliunl 
qu'on placait sur les epaules du roi au moment du sacre. 
Le pallimn pluviale, ou le plufzriale, est la cape ou chape (voy. Gai-n), 
consideree egalement comme un vetement destine aux solennites et 
qui est circulaire. 
Dans le vetement episcopal, le mot gialliitm indique une piece 
d'etotTe que les papes envoyaient aux archeveques comme une marque 
distinctive. 
Des le vin" siecle, il est question de ce pallium, et Flodoard, dans 
son Ilistoire de FEglise de Reifns, dit que le pallium fut envoya par lc 
pape Zacharie aux trois metropolitains de Rouen, de Reims et de 
Senst, sous Cliarlcmagne. Si les papes donnaient le pallium, ils 
le "retiraient aussi, lorsqu'ils croyaient avoir ä se plaindre d'un prelat 
auquel il avait ete accorde. Le meme Flodoard rapporte comme 
quoi le pape Serge refusa de rendre le pallium a Farchevequc 
Ebbon. 
Les souverains pontifes accordaient le droit aux archeveques de 
porter le pallium a certaines fetes solennelles ou a, l'ordinaire. C'est 
ainsi que larcheveque Hincmar requt du pape Leon IV un nouveau 
pallium avec autorisation d'en user ordinairement. comme aupara- 
vant le meme pontife lui en avait envoya un dont il ne pouvaituser 
qu'a des jours de fete prescrits et determines. Dans la lettre qu'il lui 
adresse a ce sujet, le pontife affirme qu'il n'a accorde a aucun arche- 
veque avantlui l'usage ordinaire et quotidien du pallium et qu'il ne 
Paccordera a aucun desormais "i. Il s'agit de decrire ce qu'est ce 
pallium episcopal: c'est une longue bande d'et0ffe de laine blanche 
d'une largeur de trois doigts (0,05 environ), qui etait portee sur les 
deux epaules et dont les deux extremites tombaient devant la poi- 
trine et dcrriere le des. Pour ce faire, le pallium etait noue ainsi 
l Lib. II. 
2 Flodoar. 
xv 
 Il]
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.