Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Dictionnaire raisonné du mobilier français de l'époque Carlovingienne à la Renaissance
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-975758
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-977506
131 
nnfzurru 
religieux, etnotamment les Dominicains. Ce manteau est accompagne 
d'un camail termine en pointe par derriere, avec capuchon (tig. 29 l). 
Il est noir. La robe et le scapulaire sont blancs. Ce manteau est taille 
sur le patron de celui qui est donne Hgure 22. 
Le cierge seculier portait aussi des manteaux. Il est QLIESÜOÜ, dans 
les contes des X1118 et xrve siecles, de cures vetus de manteaux 
dlecarlate doubles de vair E. 
Le manteau etait donc un vetement que les pretres consideraient 
COmme indepenclant du costume clerical et qu'ils croyaient pouvoir 
porter comme les laiques, quelle que fut sa couleur. Le mot ecarlatc 
n'indique point d'ailleurs une couleur, mais une etotTe de soie. 
Il est aussi QÜÜSÜOH, dans les inventaires, de manteaux courts, 
de manteaux a fond de cuve, Uest-a-dire formant des plis reguliers 
et roides (voyez FoNn-nE-cexfe), de manteaux fendus de cote; de 
manteaux sangles, dest-a-dire sans doublure; de mantelets alle- 
mands : u Pour ä aunes (Pescarllate violette, delivree celui jour 
K 51 Jean le Bourguignon, pour faire un mantelet alemant pour 
H parer, 30 s. l'aune, valent 42 l. 10 s. 3.  Ce manteau est un 
Vetement de femme et rentre dans la categorie de ceux dont la 
figure '18 donne la forme. Ces manteaux passaient pour tres- 
elegants. 
MASQUE, s. m. Nous n'avons pu trouver trace du masque du 
ViSage, du loup, avant la fin du xvc siecle, dans les modes fran- 
Gaises. Monteil mentionne une ordonnance de Charles V1 (1399) 
relative au port du masque, mais il ne cite point letexte de cette 
ordonnance et ne dit point ou il l'a trouvee. Le mot Iuppa se ren- 
Güntre dans des chartes italiennes des Fannee 1019 i et clesigne un 
mHSque de visage; mais il ne parait pas que l'usage de cet acces- 
soire de la toilette ait ete admis en France avant les guerres de 
Charles Vlll. 
MELOTE, s. f. Vätcmexlt fait de peau de brebis ou de chbvre, 
ÜdÜPtä par les paysans et aussi parles moines, lorsqu'ils se livraient 
äUX travaux des champs. La mälote ätait une cape descendant du 
   wäscntc 
1 Manuscr. Bibliolh. naLiolL, Missel latin (WÜ "HVÜÜÜW Le personnage rem 
Raint Tholnas dümfquin.    v1.1 e; un 
2 Vovez entre autres, le (aontc de la [Mme '11" "Ürapa un piähm 2m me")  
forestier (Legrand dkxussy, t, lll, p. 362). 
3 Conlpte de Geoffroi de Fleuri (1316): 
A Dlpratori, l. IV.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.