Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Dictionnaire raisonné du mobilier français de l'époque Carlovingienne à la Renaissance
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-975758
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-977446
125 
MANTEAU 
du XIVE siiacle süälävent conlre 
ou tout au moins un ridicule : 
qu'ils considärent 
COIHIHG 
1111 
abus, 
Vous avez une autre police 
Qui certes me semble trop uiue. 
Quüautre vous je vny ces truans 
Voulans contrefaire les grans ; 
Se un grans portoit mante! en ver 
lncouliueni. un vilain sers 
Aussy se prend en ver porter 
Üour les bien nobles rcssamhlex 
(let abus devait paraitre d'autant plus scandaleux aux personnes 
qui tenaient a conserver les traditions, qu'avant cette epoque, 
tfest-a-dire avant la fin d11 X1110 siecle, les chevaliers seuls et leurs 
femmes pouvaient porter le manteau fourre de vair ou (Thermine. 
Mais il est a croire que cette regle Iretait pas rigoureusement 
observee, puisque les rois sont sans cesse obliges, depuis la fin 
du xme siecle, de renouveler les ordonnances relatives a cette 
Inatiere. 
Les suzerains distribuaient des manteaux aux nouveaux cheva- 
liers, et cet usage se conserva jusque sous Louis XIV. 
Les comptes des rois de France, pendant les xiv" et xv" siecles, 
mentionnent souvent des manteaux destines a etre donnes a des 
chevaliers nouvellement armes; et ces manteaux sont fourres 
(Plier-mine ou de vair, et aussi de sebelin "i. 
Lorsqu'on recevait d'un messager une heureuse nouvelle, il etait 
assez habituel de lui donner le manteau que l'on portait. Nous trou- 
V0ns un assez grand nombre d'exemples de ce fait : 
u La dame Voit 3, molt en fu esjoic. 
u Elle (Idfuble son mantel dZämnaric, 
.1 Au mcssagler le dom: on haillic   
Quand Pierre le Cruel fut pris par Basque de vilaines au chäteau 
de Momie], un messager fut aussimt envoyä il Henri. La joie de ce 
dernier fut si grande, que, pour räcompenser le porteur d'uneisi 
1 l-Uipparifion de Jehan de Meung, par Hunorfs Bonet (ün du xlve sibcle). 
2 Nlartre zibcliuc. 
3 Le messager qui vient lui annoncer le retour du Iils de Bernier. 
" Li Romans de Raoul de Cambrai (X1110 siüclo), puhl. par Edward le (Ilay, p. 
318.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.