Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Dictionnaire raisonné du mobilier français de l'époque Carlovingienne à la Renaissance
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-975758
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-977397
MANTEAU 
420 
Beaucoup de statues de la Vierge dalanL de cette opoque sont 
votues de ce manteau oarrä ou quadrangulaire barlong. 
Les nombreux exemples que nous venons de donner, et qui ne 
montrent que les fagons gänärales de porter le manteau pendant 
le moyen üge jusqu?) la {in du XIIP siocle, font assez voir l'impor- 
tance qu'on attachait 51 ce votoment, qui, par la simplioito de sa 
ä 
x 
coupe, exigeait, pour le tlraper d'une maniere gracieuse ct aisee, une 
assez longue habitude. C'est autre chose, en effet. de savoir porter 
convenablement un vetement taille sur le corps et dont on n'est pas 
le maitre de changer la forme, ou un morceau d'etoffe qui prend des 
plis gauches ou gracieux, suivant qu'on le jette maladroitement ou 
adroitement sur le corps, qu'on sait le relever a propos sans gener les 
mouvements et sans paraitre emprunte. Cela exigeait toute une etude 
qui n'est pas sans avoir une certaine influence sur 1e goüt, les 
moeurs et les relations journalicres. Un passage du Roman de la 
rosel donne a ce sujet de precieux renseignements : 
v: Et s'e1 05h tex que nmnicl porl, 
f: Si le doit porter de tel port, 
u Que trop la väuü Ifenconlhrc 
n Du biau cors ä qui il fait ombre; 
Partie de J ehan 
hleuug, vers 13158 et suiv.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.