Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Dictionnaire raisonné du mobilier français de l'époque Carlovingienne à la Renaissance
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-975758
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-977254
NIAÄTTEAU 
1'192 
tines, ileliees, qui pouvaient, sur le corps, se diviser en plis delicats; 
ils semblent aussi n'avoir pas ete doubles de fourrures jusqtfit cette 
opoque; mais, lorsqu'ils requrent cette garniture lourde ou une 
doublure do soie, on dut choisir des etolfos assez epaisses et rosis- 
tantes pour ne pas otre entrainees par ces garnitures. Il faut dire 
aussi que la mode des plis larges fut adoptes vers 1930, et qu'a 
dater de cette epoque, on ne rencontre guere ces etoffes orientales 
souples et se divisant en plis tres-üns, si frequemment reproduites 
sur les monuments sculptes et peints du x11" siecle. 
Mais, avant d'entrer dans la periode du Xllla siecle, nous ne devons 
pas negliger de dire quelques mots touchant la maniere do porter 
le manteau semi-circulaire en dehors de la mode habituelle. Quel- 
quefois, ce manteau tombe entierement derriere les epauleg et; n'es; 
retenu que par le lacet bride sur la poitrine, ou bien un des pans 
est retenu dans la ceinture (fig. 13 l); ou, encore, un de ces pans est 
ramene devant la poitrine et entoure le col. Il serait inexact de dire 
que les manteaux du X110 siecle sont invariablement tailles dans des 
etoffes tres-deliees. Les monuments figures nous en montrent par- 
fois, mais rarement, qui semblent coupes dans des draps assez epais 
de soie ou de laine. Ces etoffes etaient alors brochees ou tissees de 
plusieurs couleurs, formant des rayures des dessins, comme celles 
employees pour les chapes et les chasubles. Les etoffes a compas, 
cest-ä-dire a cercles avec des animaux, etaient fort prisees sous le 
regne de Louis V11, et souvent appliquees aux manteaux. Il est a 
croire que Fexpedition d'entre-mer provoquee par saint Bernard 
avait contribue au developpement de ce gent pour les manteaux 
multicolores. L'etoffe representee planche XVa, qui parait dater de 
cette epoque, ollre un specimen precieux de ces sortes de tissus 
d'un grand effet, mais qui ne pouvaient former, a cause de leur 
epaisseur, ces plis repetes que l'on voit ügures sur les statues et les 
peintures de la premiere moitie du xne siecle. 
Si les etotfes des manteaux, ä dater du regne de Philippe-Augusto, 
sont plus epaisses, forment des plis plus larges, on constate aussi, 
dans la maniere de porter ce vetement, des varietes de plus en plus 
tranchees. 
Les statues tombales de Foglise de Saint-Denis et refaites au com- 
mencement du regne de saint Louis, represontant les rois, ses pre- 
Munusvlh 
Mudr frü- 
llihlil 
[uculc 
1. uali 
lu lin 
m. , Biblia suc 
"lu x11" siizvlu. 
lutin 
nant du lräsor
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.