Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Dictionnaire raisonné du mobilier français de l'époque Carlovingienne à la Renaissance
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1189075
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1190222
CAGOULE 
S6 
enfant. (les deux bulles sont de cuivre tres-leger et dore, creuses et 
plates par-dessous, comme l'indique le delail A. En B, est une autre 
bulle dont la coupe est tracee en D1. Ces bulles sont percees de 
petites ouvertures sur leur face externe, parce qu'on supposait que 
la relique, le talisman ou le bref, operaient d'une maniere plus 
efficace, s'ils etaient mis en relation directe avec les objets exte- 
rieurs 2. L'usage des bulles, talismans, brefs, remonte a la plus 
haute antiquite, et le christianisme ne fit que conserver un genre 
de superstition qui a existe de tout temps et chez toutes les 
nations. Aussi les Peres de la primitive Eglise blament-ils fortement 
ces habitudes, qu'ils consideraient comme entachees de paganisme. 
Maigre leurs exhortations et les deoisions des conciles, le moyen age 
rencherit encore, s'il est possible, sur ces pratiques, principalement 
pendant la periode des croisades, car aux talismans ayant un carac- 
tere chretien sajouterent souvent les talismans orientaux arabes. 
E 
CAGOULE, s. f. {C0ltl05', cuculle). Sorte de surtout. sans manches, 
assez ample, garni d'un capuchon et descendant jusqu'aux genoux 
le plus habituellement, et morne au-dessous. La cuculle etait le 
vetement monastique; courte, on lui donnait le nom de scapulaire. 
Clement V, au concile de Vienne, distingue clairement la cuculle du 
froc; souvent on a confondu ces deux vetenienls. Il etablit a que 
la cuculle est un habit ample et long, sans manches, tandis que le 
froc est un votement descendant jusqu'aux pieds et possedant de 
longues manches v. La cuculle est un habit a capuchon, large, cou- 
vrant la tete et les epaules. Lorsque Guillaume Longue-Epee, duc 
de Normandie, est tue par les Flamands, on rapporte son corps 
a Rouen; dans la ceinture de ses laraies on trouve une clef: 
Du vhef de son hraier une clef defernlerent, 
Et colc (coule) r": cslzunine et un froc en ostercnk, 
Et tot l'habit d'un moignc kä un pauvre doncreul, 
N'i out alh-e trcäsor, ne allrc u'i trouverentlf. v 
de Pierrefonds (XIVQ ou xvf sibcle). 
-B. Thiers, dans son T raitä des superstitions, 
1 Musäe des fouilles du chäteau de 1' 
2 Voyez ce que dit ä ce sujet  
livre V. 
ä Roman de Rou, vers 2755 et suiv 
tome I,
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.