Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Dictionnaire raisonné du mobilier français de l'époque Carlovingienne à la Renaissance
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1189075
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1190015
BLIUIEHEI 
d'oreilles. Les Gaulois, les Germains, hommes, femmes et enfants, 
portaient des boucles dloreilles en forme de grands anneaux avec un 
renflement souvent tres-ricliement orne; mais, pendant Pepoque 
carlovingienne, les boucles d'oreilles, reservees aux femmes, ne sont 
Ügurees que comme des pendants tries-courts termines par une perle; 
plus tard, ce bijou napparait plus dans les monuments. Cependant, 
Jean de Meung, racontant comment Pygmalion se plait a parer la 
statue dont il seprend 1, dit : 
met ä ses dcus urcillclus 
1s verges d'or pcndaus gxw 
Quelle etait la forme de ces pendants? Nous Pignorons. Tres- 
rarement, les conteurs, si prolixes dans les descriptions de parures, 
parlent-ils de boucles d'oreilles. Il faut reconnaitre," d'ailleurs, 
que, pendant tout le cours du xnt siecle, les femmes portaient 
les cheveux longs, descendant des deux cotes de la tete en nattes 
ou en meches entourees de galons, qui ne laissaient pas voir les 
oreilles; que, pendant la premiere moitie du x1110 siecle, les femmes 
se couvraient generalement la tete de voiles ou de chaperons qui 
cachaient les oreilles; que, pendant la seconde moitie de ce siecle, 
les guimpes montaient tres-haut et venaient se reunir au chaperon; 
que lorsqu'au XlVe siecle les femmes se mirent a porter des cheveux 
longs, les boucles ou les nattes cachaient egalement les oreilles. Ce 
n'est guere qu'a la fin de ce siecle que les cheveux sont releves sous 
la coilfure et que les oreilles restent visibles; mais alors les seules 
boucles d'oreilles indiquees sont des perles attachees tres-pres du 
lobe inferieur. Au xve siecle, les coiffures redescendent de maniere 
a cacher les cotes du cou ou sont accompagnees de voiles (voy. Com- 
rune); de sorte que pendant toute cette longue suite de modes, il n'y 
avait pas de raisons de porter un bijou, qui eut ete cache. 
BOURRELET, s. m. Coiffure de femme do la fin du xve sibcle, rem- 
piugant le lwnnin ou haut bonnet. Le bourrelet affectait dos formes 
diverses, et figurait un coeur renvcrso, une conque, un coussin, 
deux lobes, et otait fait dotoffes tries-riches, surornoos de perles en 
de pierres procieuses (voy. Coufrumc) : 
Dames ä 
assez colh 
Du quelconque condiv 
Portant nltours ct hül 
Üv 
relr 
saisit sans 0x1 
' Le Roman de la rose, vers 21232. 
' Villou, Grand Testament, xxxxx.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.