Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Dictionnaire raisonné du mobilier français de l'époque Carlovingienne à la Renaissance
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1189075
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1189888
[ BLIAU'I' l  52  
patron de ce vetement, fendu litteralement de a en b, et sur Tepaule, 
d'un seul cote, de c en d, afin de permettre de passer la tete dans 
l'encolure. Un ou deux boutons ferment cette derniere fente quand 
on a revetu le biiaut. La forme de ce vetement est fort belle, mais ne 
pouvait plus permettre de monter a cheval ; aussi avait-on alors, pour 
chevaucher non arme, des vetements particuliers. Plus de petits 
plis, Fetode est de drap de laine ou de soie 1 ; seule, la robe de 
dessous est encore de lin. et est maintenue a la taille par une cein- 
ture. D'ailleurs le bliaut n'est pas toujours porte; quelquefois  et 
plusieurs des statues de Saint-Denis en fournissent des exemples  
il est remplace par-une seconde robe a manches serrees, avec cein- 
ture, toujours couverte du manteau (voy. ROBE). Generalement les 
etoffes dont sont faits ces bliauts sont unies et de tons assez clairs, 
bleus, verts, rouges, pourpres; mais on ne voit plus tant de ces 
galons rapportes, de ces ceintures ou colliers (Yorfevrerie. Si des 
ornements decorent ces etoffes, ils ne consistent qu'en des semis 
brodes et quelques bordures etroites. Le bliaut des hommes ne 
tarde pas a se moditier, car c'est une erreur de croire queles 
modes ne changeaient point aussi rapidement pendant le moyen age 
que de nos jours. Pour nous, l'habit qu'on portait, il y a dix ans. 
est completement ridicule, et nous nous apercevons du premier 
coup d'oeil si le vetement que porte une personne entrant dans un 
salon date de deux ans; mais il n'est pas certain que dans six cents 
ans nos neveux fassent ces distinctions; et l'on peut admettre que les 
archeologues de ce temps auront quelque peine a distinguer l'habit 
de 1850 de l'habit de 1860. Un peu plus d'ampleur dans les manches, 
un peu plus ou moins de longueur des basques, de hauteur dans le 
collet, sont des differences subtiles qu'a une distance de quelques 
siecles il sera permis de negliger. Or, les changements de forme des 
vetements pendant le moyen age sont plus caracterises. On peut 
comparer le changement radical qui se tit a la [in du XlVo siecle 
avec celui qui s'opera dans nos modes francaises apres la revolution 
du dernier siecle; mais depuis la chute du premier empire jusqula 
aujourd'hui, les modifications que les vetements des hommes ont 
subies se rednisent a certains details assez difiiciles a saisir a dis- 
tance. Pendant le Xllle siecle, ces modifications sont autrement 
sensibles. Ceci n'est dit qu'a cette tin de relever un de ces prejuges 
accumnles a plaisir sur tout ce qui touche au moyen age. Qu'il 
1 a Si veski un hliaut de drap de soie que ale uvoit molt b 
casin et Nzk-oletle, xme s., ms. n0 7989, Bihlioth. impdr.) 
C'est d'
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.