Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Dictionnaire raisonné du mobilier français de l'époque Carlovingienne à la Renaissance
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1189075
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1194285
IIOUPPELANDE 
464 
ceinture ne tenant pas it l'habit, on la mettait ou on ne la mettait 
pas, ät volonte. La houppelande paree etait la plus longue et tom- 
bait sur les pieds. (Yetait un habit de ville, de chevauchee et de 
ceremonie, court ou long de jupe, riche ou simple, suivant l'occur- 
rence. Ainsi, la figure 21 nous montre un seigneur ä genoux vetu 
d'une houppelande paree sans ceinture; l'habit est rouge, fourre 
 i; w 
ai-fixw  
"V"  5  
fi    UN  
f "f m"  W 
 if"   f "   
 '   rf  Ää i f. 
f: 1m52 3,   f  WY " 14 f! 
 1]    v ww, jfÜ f Wwk?  agi 
fulll!!!" Üf X, ÄZÜIÄANEIV   ÄHWFFÄ", 
ffrzw:  l J. f?   
Äz 
(Fhermine. Le chaperon, pose sur Pepaule, est fait ici d'une autre 
etoffe; il est vert. La fourrure forme un bourrelet au sommet du 
collet qui enveloppe exactement le bas du visage. Les manches sont 
d'une ampleur clemesuree et, le personnage etant a genoux, trai- 
ncnt a terre. Un manuscrit de 1390 2 fournit plusieurs exemples de 
ces houppelandes longues, considerees comme vetement pare (tig. 3). 
Celle-ci est lilas, avec broderies d'or et fourree dliermine. Le cha- 
peron de ce personnage est pourpre, avec unjoyau sur le devant. 
A la ville, les gentilshommes portaient la liouppelzlnde de meme 
Manuscr. 
Biblioth. 
läibliolh. ualiom, Priäres, latin (lliSl 
nation, Lancelot du Lac, franqais. 
environ).
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.