Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Dictionnaire raisonné du mobilier français de l'époque Carlovingienne à la Renaissance
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1189075
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1194261
IIOUPPELANIIE 
462 
roses. Ce sergent porte des gants blancs. Le hoquclon de la {in du 
11111" siecle etait. a peu pres ajuste a la taille, amplc alu-dessus et au- 
dessous. On le passait comme on passe une chemise, car il nctaitpas 
fendu du haut en bas, comme le lioqueton primitif. 
Cc n'est que vers la fin du Xlll" siecle que le capuchon du hoque- 
ton differe parfois de couleur avec le corps du vetement. Avant 
cette epoque le tout est taille dans une etoffe de meme nuance. 
On a donne aussi le nom de hoqueton a la dalmatique courte que 
portaient les herauts d'armes. 
La figure lfpresentc un de ces herauts d'armes revetu du hoque- 
ton armoye 1 d'or a l'aigle imperiale de sable. Ses jambes sont armees 
de greves et de genouilleres, avec hauts-de-chausses rouges. Ce 
vetement, traditionnel chez les herauts d'ar1nes, persiste jusqu'au 
xvf siecle.  
HOUPPELANDE, s. t". Ce vetement napparait que vers 1350; il 
est tres-usite jusqu'a la tin du regne de Charles VI. On le retrouve 
encore plus tard, mais il prend alors des formes tres-differentes fde 
celles qu'il affectait primitivement. (Fetait un ample surtout ouvert 
par devant, possedant des manches larges, et habituellement decore 
de broderies, de passementeries, double de fourrures et accompa- 
gne d'un chaperon. L'inventaire du tresor de Charles V mentionne 
un grand nombre de houppelandes : c Item une houppelande, 
a mantel et chapperon d'un velniau azure, fourre dermines et n'est 
a point mouchete, et y a quatre boutons dor garniz de muglias 2 et 
a au bout de chacun bouton a une petite perle  Item une houppe- 
a lande et un chapperon de Inesmes; de drap de soye vermeil a 
a feuilles en fagon de coquilles, fourrez de menu vair   Dans les 
comptes de la seconde moitie du XlVe siecle, il est question de houppe- 
landes batardes, de houppelandes longues, de houppelandes a mi- 
cuisse, de houppelandes a chevaucher, de houppelandes descendant 
aux genoux U. Bien que le chaperon fut assorti habituellement a la 
houppelande, il n'y tenait pas; il etait independant et s'enfourmait 
par dessus, dans les mauvais temps. Outre son ouverture de devant 
qui separait le vetement du collet au bas de la jupe, et permettait 
' hlanuscr. Biblioth. nation.,Josüpl1u, Ilist. des Juzfs, franqais (1470 environ). 
2 Blnglins, sorte düloffc präcieus; 
H Blanusvr. Bihliolh. nation., lnvcni. du träsor de Charles V, art. 3476. 
" Art. 3483. 
ü Voyez la Äfüfiüt? sur 
les comptes de Zhrgenterie, par M. 
Douül (YArcq, 
X LVI.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.