Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Dictionnaire raisonné du mobilier français de l'époque Carlovingienne à la Renaissance
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1189075
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1194210
457 
IIOQIIETON 
que l'on adopte ce mode de vetir les jambes. La miniature d'apres 
laquelle est faite la figure 5 montre, en A, le hauL-de-chausses blanc ; 
en B, les bas-de-chuusses de dessous gris, puis les bas-de-chausses 
de dessus verts. Les heuses sont noires. 
5'  
  
gä_ 
ä 
M zazrzlafflrzr 
Les elegants portaient, de 1440 a 1460, des bottes molles tres- 
longues, tres-souples et dont les revers montaient au haut des cuisses 
(voyez, a l'article CoRsET, la figure 5). S'il fallait marcher dans la 
boue, on mettait par dessus ces lieuses des patins a semelle de 
bois, attaches par une courroie sur le cou-de-pied. Cet usage s'etait 
conserve jusque vers le milieu du xvue siecle. On donnait alors a ces 
patins le nom de galoches (voy. CHAUSSURES). Il etait une mode 
bizarre vers 1450, et qui consistait a porter une botte fauve a l'une 
des deux jambes. Les Arräts d'amour de Martial d'Auverg'ne font 
mention de cette etrange coutume. Il s'agit de dames qui reclament 
la faculte de porter une botte fauve a la jambe droite ou semestre, 
ainsi que cela est pratique par les elegants. Les miniatures du manus- 
crit de Girart de Nevers, de la Bibliothequc nationale, nous montrent 
on effet un jeune gentilhomme ainsi chausse l. 
HOQUETON, s. m. (auquaton). Vetement plutet militaire que civil, 
älnanehes courtes, assez amples, garni d'un capuchon, et dont la 
1 Voici 
a contre 
environ  
le Litre de la vignette: v 
de Liziart, coule de Forcsl. 
De la gaigurc que 
v) Les miniatures du 
Girarl: de Ncvcrs fisl ä l'en- 
fre manuscrit datent 1101440
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.