Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Dictionnaire raisonné du mobilier français de l'époque Carlovingienne à la Renaissance
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1189075
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1194067
HARNAIS 
442 
bon lus 
Cambre l: nxesurc, pour [wortcr 
La solo ä droit sans renmcr ; 
Costcs 0L flans, crupe ä raison 
Large et 16e, sans mcsprisou; 
Ample narine, les uels gros ; 
Nfäs crt de Gale et du sour os 
blancheur rcsunbloil. enniuul 
En pourtraiturc, n'en cortinc, 
N'en fu ainc nus de sa hiautü 1 
Si vous di bien de vürilzü. 
a Viste cierc ot, cxomme Forgucl, 
u Iol en arcio et large cntrocl 2. 
a La rue fait toute frünlir 
a Et des cailliaus le fu salir , 
u 'l'a11t par va tost ä dosmesurc, 
u Si bol, si soucf däunblüurc, 
u (Yautrcs ccvaus pas ne peüst. 
u Si alcr, ne si fais ne fusl. w 
Amadas voit ce cheval, et le convoite 51 part lui pour le donner 51 
son amie; son hcte devine son desir, fait amener le cheval chez lui, 
Fachete et le fait richement harnacher. 
Nous pourrions accumuler les citations de cette nature, qui montrent 
combien on appreciait alors les qualites du cheval, combien les 
ecuyers etaient amateurs de belles betes, et comme on cultivait l'art 
de les bien monter et de les habiller a souhait. 
Les femmes, pour voyager, montaient le plus souvent des mules, qui 
etaient fort estimees et qu'on se plaisait a harnacher richement. 
Nous avons dit que des le commencement du xvs siecle les dames 
abandonnerent l'usage (TBIIfOUFClIGF les chevaux, assez general jus- 
qu'alors chez le beau sexe. 
Les selles de femme sont disposees a peu pres comme les notres 
(fig. 10 3), avec une fourche sur le garrot pour maintenir la jambe 
droite, pliee habituellement; une longue couverture est posee sous lu 
selle pour empecher les jupes de Famazone d'etre gatees au contact 
de la sueur de la bete. Precaution qui ifetait pas inutile dans les 
longues chevauchees.  
Les ecuyers, vers 1440, se servaient souvent, pour les courses qui 
n'avaient pas un caractere militaire, de selles avec hauts trousse- 
u On n'en voyait pas de plus beau en peinture et tapisserie. w 
(L Il avait le regard lier comme l'orgueil, l'oeil arque, et large front. H 
Mauusirr. llibliolh. l12lll0ll., Luncelot du Lac, frunig. (commencement (ll 
sibclc) 
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.