Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Dictionnaire raisonné du mobilier français de l'époque Carlovingienne à la Renaissance
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1189075
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1193924
GUIMPE 
498 
t-elle plainte de ce que son amant, en Faccolant trop rudement. 
a deehire sa gorgerette de maniere a laisser voir le bout de sa 
chemise; ce pourquoi elle requiert la cour qu'il lui plaise ordonner 
que ledit amant soit condamne a ne la plus approcher sans son 
conge, et a faire amende honorable. 
Cette gorgerette transparente n'est plus plissee vers 1450; elle 
est unie, legerement empesee, quelquefois bordee d'un fil noir ou 
d'or. Cette mode persiste jusqu'a la {in du xv" siecle. Souvent alors. 
la gorgerette est isolee de la peau et forme une sorte de collet bas, 
transparent, depassant le corsage de trois ou quatre doigts seule- 
ment. Vers 1480, elle est _garnie en haut d'une fine guipure d'or, 
rabattue, puis elle tend de plus en plus a gagner le cou, autour 
duquel, vers 1490, elle se termine par une basse collerette froncee 
tres-delicate. Alors, le corps de la gorgerette est seme de perles, ou 
tout au moins quadrille de fils d'or et de soie avec bouillons 
losanges entre ces fils, ou bien la gorgerette n'est plus qu'une sorte 
de collerette de point ajour entourant le bas du cou et posee par- 
dessus la chemise. Cette gorgerette etait portee, a la {in du 
xve siecle et au commencement du XVIÜ, avec des corsages montants, 
carres du haut et laces par devant (Hg. 61), ou simplement fendus 
et maintenus par une patte ou agrafe. On observera la coiffure de 
cette jeune femme. Sur les cheveux, divises sur les deux tempes en 
longues meches tombantes, est pose un voile leger, retenu par deux 
cercles de perles et de joyaux, et dont les deux pointes anterieures 
sont attachees devant la poitrine. Un autre voile detoffe plus epaisse 
est pince sous le devant du cercle superieur, couvre le dessus de la 
tete et tombe par derriere. Une sorte de chape garantit les epaules et 
est attaehee devant par trois ganses. Sur le voile est posee une cou- 
ronne dbrfevrerie. Le cercle, qui passe sur le front et les oreilles. 
est fait d'un tissu d'or avec ajours et perles, ainsi que l'indique le 
detail A. 
La gorgette remplit ici l'office 
ajourä et plissä, collant sur la peau. 
d'un 
col 
de 
chemise 
brode, 
GREVE, 
Raie de cheveux. 
GUIMPE, s. f. Sorte de voile de toile ünc, de lin ou de mousse- 
line, qui couvrait une partie de la tC-le, le cou et les äpaules des 
femmes, pendant les xnP et XIVa siäcles, et qui fut conservä plus tard 
Statl 
le sainte Barbe, 
ddposüc 
ni de 
dans higlise Saint-Box
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.