Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Dictionnaire raisonné du mobilier français de l'époque Carlovingienne à la Renaissance
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1189075
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1193897
425 
concmnz 
Elles formaient de petits plis reguliers au cou, qui se perdaient sur 
la poitrine, laissant deviner la couleur de la peau et la forme. Cela 
ne laissait pas clelre fort gracieux. Dans notre exemple, une tine 
z, 
  f," 1M. 
    
 fff M l, 7a, f" hl- 
 
{WIIÜPÜÜÄJX 1., w f"   
.  X, 
 45x 
104711 , N  U  
m Äflji [7     
E3. 1'   5M 
 i A- X  
 w M.  fFB-N 
1  Wflfyqfr    X 
XX [Ämlfl-np  
 1  m g-  
N    Älzwfägg- f 1:: 
S   
111.,  
. f  
"I l chmil  
chnine d'or, avec un bijou, est posee sur la gorgiere et contribue a la 
maintenir. La coilfure de cette dame est le hennin a cornes, avec 
voile leger et Lies-transparent par-dessus. Les cornes du liennin 
sont bordees d'une sorte de guipure ou de passementerie blanche 
et composees d'une etoffe rouge avec fils d'or et perles. Une passe- 
menterie bleu passe borde le corsage, qui est de velours gris de 
fer, ainsi que la jupe et les manches. La ceinture, tres-large, suivant 
la mode du temps, est blanche avec broderies d'or. Le corsage est 
ogalement tres-decollete dans le dos (Hg. 4), et la gorgiere est 
de memc que sur la poitrine, ouverte en pointe. Cette mode ne 
pouvait convenir qu'a de tres-jeunes lemmes, et etait, de la part 
du cierge, le sujet de frequentes remontrances, qui, bien entendu, 
m.  S34
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.