Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Dictionnaire raisonné du mobilier français de l'époque Carlovingienne à la Renaissance
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1189075
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1193722
GARDE-CORPS 
408 
une ceinture, eL la figure 9 la coupe etendue de ce garde-corps, en 
A par devanL et en B par derriere. Le pan de devant, dont la moitie 
csL visible en al), n'a guere qu'un melre de largeur en bas, tandis 
que celui de derriere, bc, a '1 melre 60 cenlimetres. Le passage du 
bras en d est, conunc il est dit, ran1ene en avant. C'est la forme 
A 
E 
etenilue de ce vetelnent qui lui avait aussi fait donner le nom de 
cloche. ll est generftlement double de fourrures, et les collots eux- 
menles sont parfois doubles, ou tout au moins garnis de lettres, 
dest-ä-dire de passe-poils blancs faits avec des bandes tbhermine 
ou de ventres de vair. 
Vers 1350, ce vetement se modille. Il reprend des manches; il 
n'est plus forme de deux pans separes, mais d'un corps de robe 
avec ouvertures pour passer les HktiHS it la hauteur du ventre. Un 
seul collet garantit les epaules et est complet, ou bien le haut de la 
robe en est totalement prive (llg. 10). Le personnage A represente 
le roi Jean, qui fut prisonnier en Angleterre, apres la bataille de 
Poiliers 1. Le garde-corps est bleu, ainsi que le capuchon double de 
blanc. Des passe-poils blancs bordent le collet, les manches et la 
fente anterieure de la robe. Les manches justes de la cotte de des- 
Blnnus: 
liibliuLh. 
Tite-Liue, 
frznu 
Jüilll.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.