Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Dictionnaire raisonné du mobilier français de l'époque Carlovingienne à la Renaissance
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1189075
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1193293
üroFFEs 
le Venerable crut devoir les interdire a ses moines. Ijetamine 
peinte etait consideree aussi par le reformnteur comme trop riche 
pour etre portee dans les monasteres de Gluny. Cependant, Fetamine 
n'etait qu'une etotTe de laine legere, qui devint plus tard extrenie- 
ment commune. Cette etamine peinte etait-elle ornee de couleurs 
ou tissee de diverses nuances? Il serait difticile de decider la (lues- 
l.ion. Nous n'avons pas trouve de traces (Vetoffes imprimees occi- 
dentales avant la lin du XIVÜ siecle; mais, bien avant cette epoqile, on 
appliquait, par un procede quelconque, des couleurs et des ors sur 
des tissus de toile et de laine. Au XIVÜ siecle, on faisait des chemises 
dkätamine : cr Li, pour appareillier 10 chemises Ltetamines et 
a 4 braies pour le Roy, M d. 1.  
Quant au bureau ou burel, il est certain qu'a dater du X1110 siecle, 
cette etotTe de laine etait laissee au bas peuple. ll s'agit de l'amour : 
C'est chavire qui [IÜSOII soulage, 
Printcuis plains de fort yvurnage; 
(l'est taignc qui riens ne POfÜSU. 
Les porpres ct les buriaus use; 
Car ausinc bien sunt amoretcs, 
Sous huriaux (enmme sous hrunelesf. 
L'opposition que le Poete fait ici entre la brunette, qui notait 
qu'un drap fin de laine teinte, et le buriail, indique assez la grossie- 
rete de cette dcrniere etollea. Quelques vrilles du nord de la France 
fabriquaient beaucoup de ces etoffes de laine, de laine et lin, ct de 
laine et til. A Douai, il y avait des manufactures d'une elotTe fort 
repandue au xmc siecle, appelee tiretaine. Les archives de cette 
ville conservent un des reglements concernant cette fabrication, 
date de 124W" : a On fait le ban ke nus ne soit si hardi hem ne 
u feme en ceste vile ki facent tiretaines en ceste vile autres ke 
a boines et loials ensi com li bans ci apres le devise : c'est a savoir 
a kcles aient deux aunes de largeur en ros; et si fztcent faire Pes- 
f- tain (la chaine) de lin et de caverie (chanvre), et le traime facent 
a faire de laine; et si ne mece (mettent) nus home ne "feme bonre 
a ne flocon ne laveton, ne grarluise de peaus, ne estonture batue ne 
I Journal 11e la däpense du roy Jean en Angleterre, 125339, 1360. 
2 Li Roman de la rose, partie de Jean de Meung. vers 4342 et suiv. 
K 011 faisait de cette etoffe des couvertures de Lahlcs, (Fou nous avons pris le nom 
bureau pour designer une table couverte d'un drap. 
' Recueil d'actes des xn" et 21m0 siäcles en langue romane wallone, puhl. par 
M. 'l'ailliar, 19'151, p. 129.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.