Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Dictionnaire raisonné du mobilier français de l'époque Carlovingienne à la Renaissance
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1189075
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1193033
357 
EToFlfEs 
pour les manufactures de l'0rient. Ce prince amena en Sicile des 
esclaves grecs, ouvriers en soie, les installa a Palerme, et leur 
ordonna d'enseigner a ses sujets l'art de lisser la soie. Cette fabri- 
cation slätenflit bientot a 1'Italie et gagna peu a peu tout FOccident. 
Les croisades entreprises pendant le x11" siecle contribucrent a re- 
pandre l'art du tissage de la soie en Italie, en Provence et meme 
dans le nord de la France. Un auteur dont Pautorite ne peut etre 
recusee, M. Amari, pretend mente que la fabrication des tissus de 
soie etait florissante en Sicile au temps de la domination des Arabes, 
dest-a-dire avant la conquete des Normands. Le fait parait probable, 
et les captifs amenes par Roger n'auraient fait que donner plus 
d'extension a cette fabrication. Cependant M. Francisque MicheU 
combat cette opinion en s'appuyant sur ce que les emirs de Palerme 
envoyerent a Robert Guiscard des presents, parmi lesquels se 
trouvaient des a pailles copertez a ovre d'Espaingne2 D. S'ils recou- 
raient a FEspagne pour se procurer des etoffes de soie, c'est qu'ils 
n'en fabriquaient pas chez eux. Mais ces etoffes pouvaient etre plus 
riches que celles tissees en Sicile. La culture du Inürier et Petablis- 
sement de magnaneries sont attribues egalement au regne du roi 
Roger, et a. la fin du- xne sieclc les etoffes provenant des meticrs 
palerrnitains etaient estiinees tout autant que celles d'Orient. Non- 
seulement l'or se melait a la soie, mais les pierres precieuses et les 
perles. L'une des deux tuniques dites de Gharlemagne, et conser- 
vees a Nuremberg, est certainement de fabrique sicilienne, et date 
de Fannee 1'181, suivant l'inscription latine tissee dans une de ses 
bandes. Les Lucquois passent pour avoir exerce les premiers l'art de 
tisser la soie, apres les Palerinittiins, vers le milieu du Xllle sieclc. 
Cependant on fabriquait des draps de soie, a Venisc, bien avant cette 
epoque, et des la {in du xne siecle le tissage de la soie ctait pratique 
en France :  
Ainz tissent poilus ct bofus 
EL (iras de soie ä or hatus, 
Si font trop riches pavuillul 
Parfoy de LÜVCFSOS faqgons 3. 
Ce qu'on ne saurait mettre en doute, dest quhu XIVÜ 
fabrication des divers tissus de soie, et mäme du velours, 
sibclc la 
älail 110- 
' Recherches sur les ätofes dchsoie, t. l, p. 76. 
2 [Ysloire de li Normant, par AimB, liv. V, chap. xxrv, 
p. 157. 
3 Ronzan de Perceval, nxauuscr. de la Biblioth. nalimn, S1 
Gdit. 
Champollion,
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.