Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Dictionnaire raisonné du mobilier français de l'époque Carlovingienne à la Renaissance
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1189075
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1193028
ETOFFES 
356 
Les manches de ce vetement taille dans une etolle vertel sont 
tres-amples et laissent voir la doublure de peau de loutre. La jupe 
est fendue par devant, tres-haut, alin de ne pas gener le cavalier; 
elle est egalement fendue par derriere, mais seulement pour per- 
mettre denfourcher la selle. Le chapeau est de feutre gris, et les 
longues basses-cliausses, de cuir, bouclees en dehors lateralement 
sont surmonlees de genouilleres amples, egalement de peau, des- 
linees a empocher la pluie de penetrer entre les hautes et basses- 
chausses. Le cor est suspendu a la guige de cuir noir avec clous 
(l'argent. Une ceinture avec couteau serre la taille. En temps de 
pluie, ces longues manches pouvaient couvrir entierement les avant- 
bras et les mains. On ne peut nier que cet habillement ne fut mieux 
approprie a la chasse a courre que n'est celui adopte dans le dernier 
siecle, et repris, on ne saurait dire pourquoi, de notre temps, par 
les amateurs de ce noble exercice. 
ETOFFES (tissus pour tätements). Nous n'avons pas ici a faire 
l"'l1istoire des etoffes, ce sujet comporterait une etendue et des deve- 
loppements que notre Dictionnaire ne permet pas. Nous nous bor- 
nerons a mentionner les etotfes employees en Occident pendant la 
periode du moyen äge qui nous occupe. Nous placerons en pre- 
miere ligne les etoffes de soie. 
Ces etoffes furent longtemps importees d'0rient. Constantinople, 
Jerusalem, quelques Villes grecques etaient les entrepots de ces 
etoffes, et les plus belles, prohibees a l'exportation, ifetaient four- 
nies a l'0ccident qu'a titre de presents diplomatiques  Les Venitiens 
et les Juifs, des 1e temps de Charlemagne, faisaient seuls le com- 
merce des etoffes de soie. Jusqu'au x18 siecle, les Venitiens posse- 
ilaient des comptoirs ä Limoges, a Perigueux, et de la repanilaient 
les etoffes orientales sur le territoire francais et jusqu'en Angleterre. 
Toutefois ces tissus, dont il reste quelques precieux fragments, 
etaient d'un prix trop eleve pour etre portes par la classe moyenne. 
Les grands seigneurs seuls pouvaient se permettre un pareil luxe. Ce 
fut au x11" siecle, apres Fexpetlition de Grece par Roger, roi de Sicile, 
que la fabrication des tissus de soie cessa d'etre un monopole fructueux 
1Les vätements de couleur vert cluir dtaicul; adoptes par les chasseurs, afin de 
mieux rlisgimuler leur prdsencc au milioil des bois. Dans le Livre de chasse de Gaston 
Phmhus, Lous les valels de chiens sont compldlexneut vülus de vert, sauf les houseaux, 
qui sont faits de cuir fauve. 
2 Franvisque llliehol, Recherches sur les äloffes (le soie, d'or et (l'argent, pendant le 
moyen fige, t. l, p. 63.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.