Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Dictionnaire raisonné du mobilier français de l'époque Carlovingienne à la Renaissance
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1189075
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1192782
332 
Inancbes, mais est taillee sur les bords en barbes Lfecrevisses. Le 
devant du vetement est seul attache au corps par une ceinture noire 
et blanche, tandis que la partie posterieure reste tombante. Sous 
cet habit est la cotte a manches justes et a collet serre, suivant la 
mode d'alors. Le gentilhomme est coilfe d'un chapeau de feutre 
noir, bas de forme, a larges bords, sur lesquels sont posees des 
plumes blanches. Ce votement devait elrc trcs-elegant et pouvait 
etre porte a cheval. 
L'inventaire du tresor de Charles V1 mentionne parmi divers 
vetements : a Ung dalrnatique de satin azure seme de fleurs de lys 
a orfroisie (borde) a perles tout autour et double comme dessus 
w (d'un satin vermeil) fermant sur les deux espaulles a quatre gros 
u boutons de grossettes perles, et en chascun diceulx a ung chaston 
a dung ballay dorient ou mylieu.  
Le surcot est une derniere tradition de la dalmatique appliquee 
aux veternenls laiques. (Voy. Suncor.) 
DEUIL, s. m. Lorsque le christianisme fut triomphant, les pre- 
miers docteurs de l'Eglise pretendirent modilier les usages de l'an- 
tiquite romaine en fait de deuil. Ils pensaient que, suivant Fidee 
chretienne, les survivants, loin de manifester exterieurement de la 
tristesse par des vetements sombres, devaient, au contraire, marquer 
leur foi en une vie meilleure, en la delivrance des miseres ter- 
restres, et ne pas porter des velements qui, par leur forme ou leur 
couleur sombre, pussent faire supposer qu'ils fussent aflliges. Les 
pleureuses et tout l'attirail funeraire de Fantiquite paienne furent 
supprimes, mais les reformaleurs ne purent jamais obtenir que les 
parents et amis dlun mort ne manilestassent leur douleur par des 
signes visibles. Quelle que soit la foi en Pimmortalite de l'ame, le 
coeur humain ne pourra jamais considerer la mort d'une personne 
ehere autrement que comme une soparation fort douloureuse, au 
moins pour ceux qui restent; et Pidee de conformer l'habit a l'etat 
de l'esprit persistera probablement tant que durera Fhumanite. Les 
Romains, pour pleurer leurs morts, revetaient la toge pulluä. Les 
peuples d'Orient se couvraient la teto et le visage. 
Le noir fut donc admis, chez les peuples occidentaux, des les pro- 
miers temps du moyen age, comme la nuance qui convenait aux 
habits des parents d'un mort; et, sauf de rares exceptions, cet usage 
Bihlioth. in1p(:r.; numüro 
Togrz pulla, vütemcnt de 
d'ordre 
couleur 
l'i nventaire, 
une. 
3444,
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.