Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Dictionnaire raisonné du mobilier français de l'époque Carlovingienne à la Renaissance
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1189075
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1192546
COURONNE 
308 
derriere laquelle une sorte de cimier en facon d'arcade festonnec 
reunit les deux plaques principales opposees, en entrant dans de 
petites douilles menagecs pour le recevoir; deux autres douilles 
paraissent avoir ete destinees a recevoir d'autres agrements sail- 
lautst. Les plaques d'or reunies par des charnieres constituent luthi- 
tuellement la couronuejusqu'ai1 milieu du x11" siecle. 
Pendant Fepoque carlovingienne, des pendeloques tombent (les 
deux cotes de la couronne sur les oreilles. (Tetait encore une impor- 
tation orientale. Une coiffe detoffe etait interposee entre le joyau et 
la chevelure, et ne disparait que quand la couronne n'est plus qu'un 
cercle de metal avec ou sans charnieres, avec ou sans fleurons. 
W .4. F: 3 
  i"  
f 
 q?  Üfefk 
Hgf; mg,"  
  
     
   
iillltf .N v],     
 A1  
 11H  
,f'  w ykxfx 
 Wiräzäxxäfi i-TfiTIX-XÄXÜXÄ V  
 ; 1 X .1 x 
w  
( x x l"  K 
On ne trouve plus trace des pendelofpies accompagnant In rou- 
ronne dnns les monuments franeziis 51 dater de la lin du x6 sieele. La 
ligure de Charles le Chauve representee sur les manuscrits de son 
temps est coiliee d'un cercle paraissant compose (le petites plaques 
surmontecs de trois palmettes tres-sniilnntes, ou d'une sorte de 
couronne ferme-e, consistant en un bandeau avec deux ornements 
tres-eleves qui se reunissent au-dessus de la tetef. Deux branches 
(Yorfevrerie flescendent sur les oreilles (Hg. i). Un sceau du roi 
Sioy. Willemin; voy. aussi 
31115160 dos souverains. 
A ris 
somptzmires, 
Jlaugä. 
185g,
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.