Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Dictionnaire raisonné du mobilier français de l'époque Carlovingienne à la Renaissance
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1189075
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1189575
 95  l AUBE 1 
(m, il propos de ce vetementl : a L'aube ou l'habit blanc devint si 
ordinaire aux clercs, qu'ils le portaient toujours comme leurs veto- 
ments; et les conciles ordonncrent qu'ils en auraient de particuliers 
QUI ne serviraient qu'au temps du sacrifice... w  a (Yätait Si fOFt 
1115386 des evoques et des pretres de porter l'aube dans leur vete- 
IHBHL ordinaire, qu'on leur recommande de ne la pas quitter, meme 
e" VÜYÜSG, et quand ils vont a cheval. w 
 väffx   
 p .1 
 11' 
(L  
kwx 
5 
xx L 
 x, XX "  
 i  a Y 
 
N71 
l W,   x 'Zf 
51], l, 1 vlwa, ffff iäex  
 45'693? fmäääfäfl 
BÄÜNÄ x44 V x1 91v " 
 
xff 
X7 
 
_E. 0471114414011 
NOUS donnons (Hg. l) l'aube de saint Tliomas Becket que conserve 
le tresor- de la cathedrale de Sens. Cette aube est de lin blanc, sans 
Capuchon, avec un parement düätolfe riche sur le devant en bas. Les 
cütes de la tunique sont plisses ä petits plis et reunis par des gous- 
sets en mailles de fil. Uextremite des manches est juste aux poignets, 
ÜYÜG une entaille pour passer facilement la main. Dans les statues 
ü eveques et de pretres des x11" et Xlllc siecles, l'aube apparait sous 
121 Chasuble par-dessus Fetole (voy. ETOLE) et ne descend guere plus 
Les anciennes lilurgies, 
134.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.